Logo MSSS
Bandeau du site

Adultes

Les hommes et les femmes

Au fil des ans, le ministère de la Santé et des Services sociaux a clairement reconnu l’influence des conditions de vie des Québécoises et des Québécois sur leur santé et leur bien-être. Les réalités physiologiques, socioéconomiques et politiques qui sont propres aux femmes et aux hommes marquent leur rapport à la santé et au bien-être. Afin de mieux connaître ces réalités et surtout de mieux y répondre, le Ministère s’est donné pour objectif d’intégrer progressivement l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) à ses pratiques ainsi qu’à celles du réseau.

Par ces actions auprès des femmes et des hommes, le Ministère est fidèle à son mandat de responsabilité face à la population et poursuit ses objectifs d’accessibilité et de qualité des services pour le mieux-être de la collectivité.

Les femmes

Depuis plusieurs années déjà, le Ministère s’est doté d’outils de planification et de promotion en matière de santé et de bien-être des Québécoises. En 2003, il a lancé ses objectifs ministériels et sa stratégie d’action en santé et bien-être des femmes Au féminin… À l’écoute de nos besoins. Cette stratégie a fait l’objet d’un bilan pour la période 2002-2007, lequel a été suivi d’une mise à jour et de la diffusion du Plan d’action en santé et bien-être des femmes 2010-2013.

En continuité avec les orientations ministérielles énoncées en 2003, ce nouveau plan d’action vise une meilleure connaissance des besoins des Québécoises dans le domaine de la santé et du bien-être. Il tend également vers une plus grande adaptation de certains soins de santé et de certains services à ces besoins et vers une intégration de ces questions dans la planification nationale, régionale et locale des soins et des services.

Le plan d’action tient compte des besoins des Québécoises en général, et cible aussi plus particulièrement des femmes pouvant être touchées par une ou plusieurs situations de discrimination et de vulnérabilité. Il propose des actions qui portent sur un éventail de soins et de services offerts aux femmes, notamment en ce qui concerne :

  • les saines habitudes de vie;
  • la sexualité et la santé reproductive;
  • la santé physique;
  • la santé mentale;
  • la périnatalité;
  • la violence conjugale et sexuelle;
  • l’exploitation sexuelle;
  • le vieillissement;
  • l'aide aux proches.

Les actions du Ministère en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes s’inscrivent aussi dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale pour l’égalité entre les sexes Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait. Pour plus d’information, consulter la page Politique pour l’égalité Ce lien ouvre une nouvelle fenÍtre. du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et le Secrétariat à la condition féminine.

Les hommes

Le Ministère a le mandat de répondre aux besoins de santé et de bien-être de la population. Ainsi, tout en poursuivant ses travaux en vue d’améliorer la santé et le bien-être des femmes, il travaille à mieux comprendre les réalités propres aux hommes et à adapter ses services à celles-ci.

En 2002, le Comité en matière de prévention et d’aide aux hommes a été mis sur pied afin de guider le Ministère et son réseau dans l’amélioration des soins et des services visant à répondre aux besoins des hommes. Une analyse de ces besoins a permis à ce comité de cerner les pratiques d’intervention les plus prometteuses auprès de ceux-ci. Dans le rapport qu’il a déposé en 2004, Les hommes : s'ouvrir à leurs réalités et répondre à leurs besoins, le Comité fait des recommandations concernant à la fois la promotion, la prévention et l’intervention plus directe auprès des hommes en difficulté.

De plus, le Ministère soutient des interventions, découlant de divers programmes, qui ont des impacts sur la santé et le bien-être des hommes, notamment en ce qui a trait aux points suivants :

  • la promotion de saines habitudes de vie et la prévention face aux comportements à risque, à l’alcoolisme, à la toxicomanie, au jeu compulsif ainsi que les attitudes des hommes face à la demande d’aide;
  • l’importance de la présence du père et le soutien à l’engagement paternel;
  • la planification des naissances quant au nouveau rôle de père auquel fait face le jeune homme;
  • l’intervention auprès des hommes en situation de vulnérabilité, rupture amoureuse, perte d’emploi, difficultés relationnelles avec les proches, les enfants, lutte à l’homophobie, etc.;
  • la prévention du suicide, dont le taux est particulièrement élevé chez les hommes;
  • la prévention des ITSS, et plus particulièrement de l’infection au VIH;
  • l’aide aux conjoints ayant des comportements violents et aux agresseurs sexuels pour favoriser l’adoption d’attitudes et de comportements exempts de domination, de contrôle et de violence.

En 2009, le Ministère adoptait trois priorités d’action gouvernementale pour la santé et le mieux-être des hommes.

  • La première priorité consiste à s’assurer que les activités de promotion de la santé soient adaptées à la population masculine. Afin de favoriser de saines habitudes de vie, l’adaptation à la population masculine d’un programme de saine gestion du poids a été expérimentée et évaluée.
  • La seconde priorité a pour but de soutenir les ressources pouvant répondre aux besoins spécifiques des hommes en difficulté afin que, dans les régions, une réflexion et des services adaptés pouvant répondre aux besoins de la population masculine soient soutenus. La consolidation d’organismes, le soutien d’initiatives régionales ou l’analyse de besoins dans la perspective du développement et de l’adaptation des services sont des avenues qui favorisent la cohérence des actions par rapport aux diverses réalités régionales.
  • La troisième priorité concerne le développement des connaissances et l’amélioration des pratiques. Elle a pour objectif de cerner les pratiques prometteuses et d’élaborer des stratégies appropriées aux clientèles masculines plus vulnérables. La première action consiste en une action concertée de recherche (MSSS-FRQSC) portant sur les effets des services préventifs offerts aux pères en difficulté et à leurs enfants. Une seconde action concertée vise à étudier les perceptions qu’ont les hommes québécois de leurs besoins psychosociaux et de santé. Enfin, l’évaluation d’un programme de formation sur l’intervention auprès des hommes permettra de cerner différents besoins du personnel du réseau de la santé et des services sociaux.

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2014