bannière

Évolution du taux de fécondité, selon l'âge

Évolution du taux de fécondité1-2-3 (pour 1000) chez les femmes de 15 à 34 ans,
Québec, 1951-20114

Source : Institut de la statistique du Québec
Données compilées par l’Institut de la statistique du Québec Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre., 10 avril 2012
1 - Rapport, pour une période donnée, du nombre annuel moyen de naissances vivantes chez les mères d’un groupe d’âge déterminé à la population féminine de ce groupe d’âge au milieu de la même période.
2 – Les taux par groupe d’âge sont la somme des taux par année d’âge divisée par 5.
3 – Le groupe de 15 à 19 ans comprend les naissances de mères de 14 ans et moins.
4 – 2011 : Donnée provisoire.

Évolution du taux de fécondité5-6-7 (pour 1000) chez les femmes de 35 à 49 ans,
Québec, 1951-20118

Source : Institut de la statistique du Québec
Données compilées par l’Institut de la statistique du Québec Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre., 10 avril 2012
5 - Rapport, pour une période donnée, du nombre annuel moyen de naissances vivantes chez les mères d’un groupe d’âge déterminé à la population féminine de ce groupe d’âge au milieu de la même période.
6 – Les taux par groupe d’âge sont la somme des taux par année d’âge divisée par 5.
7 – Le groupe de 45 à 49 ans comprend les naissances de mères de 50 ans et plus.
8 – 2011 : Donnée provisoire.

Faits saillants

  • Au cours des années 1960, on a assisté à une baisse importante du taux de fécondité dans tous les groupes d’âge.
  • Dans la plupart des groupes d’âge, le taux de fécondité a atteint son niveau le plus faible au milieu des années 1980.
  • En 2011, le taux de fécondité des femmes âgées de 15 à 19 ans est à son niveau le plus faible depuis 1951. Malgré cette tendance générale à la baisse, le taux de fécondité a connu quelques hausses de 1951 à 1957, de 1974 à 1976 ainsi que de 1985 à 1990.
  • Le taux de fécondité (naissances pour 1000 femmes) des femmes âgées de 20 à 24 ans est passé de 205,7 en 1957 à 49,3 en 2011. Il est à un niveau historiquement faible en 2011. La baisse a été très rapide dans les années 1960; par la suite, elle a été plus graduelle.
  • Depuis le début des années 1970, le taux de fécondité des femmes âgées de 25 à 29 ans s’est maintenu entre 100 et 150 naissances pour 1000  femmes. Il s’agit d’un niveau bien inférieur à celui des années 1950. La baisse a été très marquée dans les années 1960.
  • Le taux de fécondité des femmes âgées de 30 à 34 ans s’est accru considérablement depuis le creux historique de 60,3 naissances pour 1000 femmes en 1985. En 2011, il atteint 108,1, soit une augmentation de 79 %. Il demeure cependant bien inférieur au niveau maximal atteint dans les années 1950.
  • Le taux de fécondité des femmes âgées de 35 à 39 ans s’est accru de manière importante depuis le début des années 1980 (15,8 à 50,3 naissances pour 1000 femmes). Toutefois, il demeure toujours nettement inférieur à celui des années 1950.
  • Le taux de fécondité des femmes âgées de 40 à 44 ans augmente depuis le milieu des années 1980. Il est cependant loin du niveau des années 1950 (9,7 naissances pour 1000 femmes en 2011 comparativement à plus de 40,0 dans les années 50).
  • Bien qu’il ait augmenté au cours des années 2000, le taux de fécondité des femmes âgées de 45 à 49 ans demeure à un niveau historiquement faible par rapport à celui des années 1950. On constate que cette diminution s’est principalement produite de 1955 à 1985. Depuis 1980, le taux de fécondité que présente ce groupe d’âge se maintient entre 0,1 et 0,4 naissance pour 1000 femmes.
Page précédente  Haut de page  Version imprimable