bannière

Revenu

Environnement social

Emploi

Ménages et familles

Scolarité

Alimentation

Activité physique

Usage de la cigarette

Usage de l’alcool

Usage de drogues

Sexualité

Santé reproductive

Poids et image corporelle

Perception de l’état de santé

Accidents et blessures

Santé mentale

Incapacités et limitations d’activités

Services formels et informels

Évolution du taux de consultation d’une personne-ressource en médecine non traditionnelle, selon le sexe

Évolution de la proportion de la population de 12 ans et plus ayant consulté une personne-ressource en médecine non traditionnelle1, selon le sexe, Québec, 1994-1995, 2000-2001 et 2005

Sources : Enquêtes de Statistique Canada
Tiré de Santéscope, Institut national de santé publique du Québec, 2008
1 - Comprend : massothérapeute, acupuncteur, homéopathe ou naturopathe, enseignant des techniques Feldenkrais ou Alexander, relaxologue, enseignant des techniques de rétroaction biologique, rolfer, herboriste, réflexologiste, guérisseur spirituel, guérisseur religieux, autres.

Faits saillants

Au Québec, de 1994-1995 à 2005, la proportion de la population de 12 ans et plus ayant consulté une personne-ressource en médecine non traditionnelle a doublé.

On observe cette augmentation autant chez les hommes (de 4,9 % à 10,9 %) que chez les femmes (de 9,5 % à 18,5 %).

fleche Femmes

  • La proportion de femmes ayant consulté une personne-ressource en médecine non traditionnelle est nettement plus élevée que celle des hommes, et ce, dans chacune des périodes à l’étude.

fleche Hommes

  • Les hommes sont proportionnellement moins nombreux que les femmes à consulter une personne-ressource en médecine non traditionnelle. La proportion des hommes est d’un peu plus de la moitié de celle des femmes dans chacune des périodes à l’étude.
Page précédente  Haut de page  Version imprimable