Statistiques de santé et de bien-être.

Espérance de vie sans incapacité, selon le sexe

Espérance de vie sans incapacité fréquente et sans incapacité1, selon le sexe, Québec, 2006

Sources : Fichier des décès (version mai 2011) et Fichier des naissances, ministère de la Santé et des Services sociaux; Recensement de la population de 2006, Statistique Canada
Tiré du rapport de l’onglet Plan commun de surveillance produit par l'Infocentre de santé publique à l'Institut national de santé publique du Québec, le 20 septembre 2012. Mise à jour de l’indicateur le 18 juin 2012
1 – Nombre moyen d’années qu’une personne devrait vivre en bonne santé (hors institution) si les profils actuels de mortalité et d’incapacité continuent de s’appliquer. Une bonne santé est définie par l’absence de limitations d’activités (dans les gestes de la vie quotidienne) et l’absence d’incapacités.

Faits saillants

En 2006, au Québec, dans l’ensemble de la population, l’espérance de vie sans incapacité fréquente est de 73,5 années alors que l’espérance de vie sans aucune incapacité est de 67,3 années.

 Femmes

  • En 2006, les femmes présentent une espérance de vie sans incapacité fréquente de 74,9 années et une espérance de vie sans incapacité de 68,3 années.
  • Concernant chacune des mesures de l’espérance de vie, soit sans incapacité fréquente, sans incapacité et à la naissance, l’espérance de vie des femmes est supérieure à celle des hommes.
  • En 2006, les femmes pouvaient espérer vivre 68,3 années sans incapacité, soit 1,9 année de plus que les hommes (66,4 années). Elles risquent donc une période de 14,7 années de vie avec incapacité et une période de 8,1 années avec incapacité fréquente, notamment dues à leur longévité (83,0 ans) de 4,9 années de plus que celle des hommes (78,1 ans), alors que les hommes risquent des périodes de 11,7 années et de 6,1 années respectivement.

Hommes

  • En 2006, les hommes présentent une espérance de vie sans incapacité fréquente de 72,0 années et une espérance de vie sans incapacité de 66,4 années.
  • Concernant chacune des mesures de l’espérance de vie, soit sans incapacité fréquente, sans incapacité et à la naissance, l’espérance de vie des hommes est inférieure à celle des femmes.
  • En 2006, les hommes pouvaient espérer vivre 66,4 années sans incapacité, soit 1,9 année de moins que les femmes (68,3 années). Ils risquent donc une période de 11,7 années de vie avec incapacité et une période de 6,1 années avec incapacité fréquente, alors que les femmes risquent des périodes de 14,7 années et de 8,1 années respectivement, notamment dues à leur longévité (83,0 ans) de 4,9 années de plus que celle des hommes (78,1 ans).
Page précédente  Haut de page  Version imprimable