Logo MSSS

Atlas de la Santé et des Services sociaux du Québec

Méthodologie >

A- Méthode de discrétisation

La méthode de discrétisation qui a été employée pour déterminer les limites de classes utilisées lors de la réalisation de cette carte thématique est la suivante :

Moyennes emboitées à 6 classes (fait à partir de terciles) : cette méthode est une variante de la méthode des moyennes emboîtées proposée par Scripter (1970). Elle a été développée par l'équipe de géodiffusion* de l’Atlas de la santé et des services sociaux du Québec*. Étant donné que la méthode de discrétisation de la moyenne emboîtée ne peut être utilisée qu’avec 2, 4 ou 8 classes, la méthode des moyennes emboîtées à 6 classes a été développée afin de permettre une discrétisation à 6 classes qui s’applique à plusieurs types de distributions de fréquences. Tout comme la méthode des moyennes emboîtées, la présente méthode de discrétisation permet un certain équilibre entre la fréquence et l’amplitude des classes, elle garantit la présence d’observations dans toutes les classes et elle a l’avantage d’atténuer l’effet des valeurs extrêmes.

Méthodologie

D’abord, il s’agit de séparer la série de données (préalablement triée en ordre croissant) en 3 parties comportant chacune le tiers des enregistrements. Deuxièmement, il faut calculer la moyenne des données situées dans les 2 premiers tiers (cette moyenne sera la limite supérieure de la deuxième classe - L2). Troisièmement, on calcule la moyenne des données situées dans les 2 derniers tiers (cette moyenne sera la limite supérieure de la quatrième classe - L4). Quatrièmement on fait la moyenne des données situées entre 0 et L2 (cette moyenne sera la limite supérieure de la première classe - L1). Cinquièmement, ont fait la moyenne des données comprises entre L2 et L4 (cette moyenne sera la limite supérieure de la troisième classe - L3). Finalement, il faut calculer la moyenne des données situées entre L4 et la fin de la série de données (cette moyenne sera la limite supérieure de la cinquième classe - L5).

Ainsi,on retrouve les 6 classes suivantes :

  • 1- 0 à L1 (où L1 est la moyenne des données entre 0 et L2)
  • 2- L1 à L2 (où L2 est la moyenne des données dans les deux premiers tiers)
  • 3- L2 à L3 (où L3 est la moyenne entre les données L2 et L4)
  • 4- L3 à L4 (où L4 est la moyenne des données dans les deux derniers tiers)
  • 5- L4 à L5 (où L5 est la moyenne des données entre L4 et la fin de la série de données)
  • 6- L5 à la fin de la série de données