Information sur le ministère de la Santé et des Services sociaux

Partenaires du système

Médecins omnipraticiens et spécialistes

Bien que les omnipraticiens et les spécialistes soient des travailleurs autonomes, la très vaste majorité de ces médecins exercent exclusivement à l’intérieur du système public, celui-ci ayant toujours été en mesure d’établir des partenariats avec eux.

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) est responsable de la rémunération des médecins pratiquant dans le régime public. De nouvelles pratiques de rémunération ont été introduites dès 1999, mais le paiement à l’acte demeure le mode principal de rémunération de ces professionnels de la santé.

Description des regroupements des médecins

Parmi les divers types de regroupements de médecins, mentionnons les groupes de médecine de famille (GMF), un mode privilégié par le Québec pour améliorer l’accès de tous les citoyens à un médecin de famille, et les cliniques-réseau.

Groupes de médecine de famille

Le groupe de médecine de famille (GMF) se définit comme une organisation composée de médecins de famille qui travaillent en groupe et en étroite collaboration avec des infirmières et d’autres professionnels de la santé relevant du réseau public. Le GMF offre des services médicaux de première ligne, avec ou sans rendez-vous et dans ses bureaux ou à domicile, pendant les heures d’ouverture en semaine, les fins de semaine et les jours fériés. L’inscription auprès d’un médecin de famille membre d’un GMF est volontaire et gratuite.

Super-cliniques (GMF-Réseau)

Une super-clinique (GMF-Réseau) est un GMF avec une offre de service de première ligne accrue pour les besoins semi-urgents et les besoins urgents simples. Les services disponibles dans une super-clinique permettent aux usagers qui ont une condition non prioritaire d’éviter de se présenter à l’urgence d’un centre hospitalier et d’y subir une attente prolongée. Il s’agit de services accessibles rapidement pour les besoins de première ligne.

Cliniques-réseau

Les cliniques-réseau correspondent à un modèle d’organisation dont l’objectif premier consiste à favoriser l’accessibilité aux services médicaux de première ligne.

Complémentaires aux GMF, elles donnent accès à une plus vaste gamme de services médicaux, offerts pendant des plages horaires étendues. L’instauration d’un corridor de services privilégié avec un centre intégré de santé et de services sociaux ou un centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (centre intégré), par exemple, améliore l’accès des médecins omnipraticiens aux plateaux techniques et aux soins spécialisés.

Dernière mise à jour : 28 mars 2018, 16:11

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018