Logo MSSS
Bandeau du site

Répertoire des indicateurs de gestion en santé et services sociaux

Accueil > Répertoires > Répertoire des indicateurs de gestion > Indicateur

1.09.26 - Pourcentage des médecins de famille exerçant en cabinet ou en CLSC qui pratiquent en Groupes de médecine de famille 

Outils de gestion

Plan stratégique du MSSS 2010-2015
Ententes de gestion et d'imputabilité 2010-2011
Ententes de gestion et d'imputabilité 2011-2012
Ententes de gestion et d'imputabilité 2012-2013
Ententes de gestion et d'imputabilité 2013-2014

Définition

Nombre de médecins de famille qui pratiquent en Groupe de médecine de famille (GMF) en relation avec l’ensemble des médecins de famille qui facturent en 1re ligne (cabinet ou CLSC).

Les médecins qui exercent en cabinet ou en CLSC sont ceux qui sont susceptibles de faire partie d’un GMF.

Objectif / cible

Cible chiffrée prévue au Plan stratégique 2010-2015 : 70 % des médecins de famille facturant en cabinet ou en CLSC qui pratiquent en GMF (ou équivalents) d’ici 2015.

Utilisation / interprétation

Dans le cadre des actions prioritaires pour la consolidation des services de 1re ligne (volet médical), l’un des objectifs est d’augmenter, d’ici 2015, à 70 % la proportion de médecins de famille facturant en 1re ligne (CLSC et cabinets) qui pratiquent dans des GMF.

Les résultats et le rythme de progression de cet indicateur sont difficilement prévisibles, car ce dernier est déterminé par des facteurs contextuels qui ne sont pas prédictibles.

Et pour cause, l’augmentation de la proportion de médecins de famille exerçant en cabinet ou en CLSC qui pratiquent en GMF est tributaire de l’accréditation ou de la reconnaissance de nouveaux groupes, elles-mêmes dépendantes de l’émergence de projets sur le terrain. En effet, les médecins de famille sont libres de choisir cette organisation fonctionnelle ou non comme mode de pratique.

Un dernier élément contextuel nous permettant d’éclairer l’interprétation de cet indicateur et les concepts qui en découlent réside dans la relation (non linéaire) entre cet indicateur et les objectifs poursuivis par les GMF (ou équivalents), soient :

Une des façons d’atteindre ces objectifs consiste à mesurer la proportion des médecins qui choisissent de pratiquer en GMF (ou équivalents).

D’autre part, l’indicateur portant sur la proportion de la population inscrite auprès d’un médecin de famille nous permet également de dégager des constats relatifs à ces objectifs (voir la fiche de cet indicateur).

Mise en garde

Le dénominateur fait uniquement état du nombre de médecins de famille qui facturent en cabinet ou en CLSC au Québec.

On ne considère donc pas les médecins de famille qui exercent exclusivement dans d’autres lieux, par exemple en milieu hospitalier.

Cet indicateur ne signifie pas qu’il y a plus ou moins de médecins de famille qu’auparavant. Il est le reflet de ceux qui choisissent cette organisation fonctionnelle comme mode de pratique. En effet, les groupes accrédités ou reconnus existent déjà en tant que cliniques médicales ou en tant que médecins exerçants en CLSC.

Méthode de calcul

Méthode : Proportion

Formule

Somme des médecins de famille qui pratiquent en GMF X 100

Divisée par

Somme des médecins de famille facturant en cabinet ou en CLSC

Description

Les données du numérateur sont tirées de la base de données des GMF (DOSPLI) et du système d’information des données de facturation de la RAMQ (exploité par la DGPRM).

Pour qu’un médecin soit comptabilisé au numérateur, il doit être membre d’un GMF (B.D. GMF). De plus, son revenu facturé en cabinet ou en CLSC doit être égal ou supérieur à 5 000 $ (données RAMQ).

Les données du dénominateur sont tirées du système d’information de la RAMQ (exploité par la DGPRM).

Pour qu’un médecin soit comptabilisé au dénominateur, son revenu facturé en cabinet ou en CLSC doit être égal ou supérieur à 5 000 $.

Unité de calcul : Personne

Alimentation en données

Autre source

Note : Système d’information des données de facturation de la RAMQ (exploité par la DGPRM).
Base de données sur les inscriptions en GMF de la Régie de l'Assurance-maladie du Québec.

Périodicité de recueil des données

Trimestrielle

Note : Données sur le nombre de médecins de famille pratiquant en GMF : depuis 2003. Données de facturation des médecins de famille : depuis plusieurs années.

Années disponibles : Depuis 2003
Première année disponible : 2003
Responsable de l'alimentation : Aurore Deligne (DOSPLI, DGSSMU) à partir des données de facturation de la RAMQ et de la banque de données des GMF

Analyse

Ventilation

Renseignements administratifs

Type d'indicateur : Officiel

Statut : Disponible

Programme-services : Santé physique

Gestionnaire principal
Antoine Groulx, DOSPLI
Direction générale des services de santé et médecine universitaire
Ministère de la Santé et des Services sociaux

Conception et analyse
Données : Aurore Deligne, Direction de l'organisation des services de première ligne (DOSPLI), Direction générale des services de santé et médecine universitaire(DGSSMU)
Analyse : Geneviève Landry, Direction de l'organisation des services de première ligne (DOSPLI), Direction générale des services de santé et médecine universitaire(DGSSMU)

Mise à jour

Dernière mise à jour de la fiche : 30 novembre 2016

Historique des changements majeurs

Retour à la liste des indicateurs


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017