Logo MSSS
Bandeau du site

Répertoire des indicateurs de gestion en santé et services sociaux

Accueil > Répertoires > Répertoire des indicateurs de gestion > Indicateur

1.01.19 - Pourcentage de centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés ayant des taux d'infections nosocomiales conformes aux taux établis (installations offrant des services de la mission-classe CHSGS)

Outils de gestion

Plan stratégique du MSSS 2010-2015
Plan stratégique du MSSS 2015-2020
Ententes de gestion et d'imputabilité 2010-2011
Ententes de gestion et d'imputabilité 2011-2012
Ententes de gestion et d'imputabilité 2012-2013
Ententes de gestion et d'imputabilité 2013-2014
Ententes de gestion et d'imputabilité 2014-2015
Ententes de gestion et d'imputabilité 2015-2016
Ententes de gestion et d'imputabilité 2016-2017
Ententes de gestion et d'imputabilité 2017-2018

Définition

Nombre de centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés (CHSGS) ayant un taux d’infections nosocomiales inférieur ou égal au taux établi sur le nombre total de CHSGS et ce, pour chacune des infections ciblées. Les CHSGS font référence aux installations offrant des services de la mission-classe CHSGS1.

Considérant les taux d’infections nosocomiales dans les installations hospitalières, l’indicateur mesure la proportion des installations dont l’incidence est inférieure au seuil préétabli par des comités d’experts, et ce, pour chacun des 3 types d’infections ciblées, soit :

Les seuils établis pour chacun de ces types d’infections sont disponibles dans le rapport annuel des résultats Pourcentage de centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés (CHSGS) ayant des taux d’infections nosocomiales inférieurs ou égaux aux taux établis,  produit par l’Institut national de santé publique du Québec.

Il faut noter que les indicateurs 1.01.19.01, 1.01.19.02 et 1.01.19.04 sont des indicateurs du Plan stratégique 2015-2020 du ministère de la Santé et de Services sociaux (MSSS). Quant à l’indicateur 1.01.19.03, il  s’agit d’un indicateur de la deuxième génération des ententes de gestion ((EG2).

Note 1 : Afin d’alléger le texte, le libellé « CHSGS» sera utilisé dans le reste de la fiche.  

Objectif / cible

Cible chiffrée prévue au Plan stratégique 2015-2020 : 95 % pour chaque type d’infection 

 

Les taux établis par les comités d’experts sont, de façon générale, basés sur des données plus récentes, soient celles 2010-2014 à l’exception des DACD pour lesquelles on prend en compte les résultats des 3 meilleures années ce qui permet de tenir compte des gains obtenus depuis la mise en place progressive des programmes obligatoires de surveillance. Les nouveaux taux établis s’inscrivent dans une perspective d’amélioration de la sécurité des soins.

De plus, le maintien de la cible à 95 % est requis considérant que les taux d’infections nosocomiales peuvent avoir des variations associées à des facteurs externes. L’atteinte de la cible de 95 % n’est donc pas acquise considérant que les taux d’infections nosocomiales peuvent avoir des variations multifactorielles et temporelles (ex. : saison grippale plus sévère avec hausse de DACD subséquente).

Cibles, balises ou normes internes : Révision bisannuelle si problématique épidémiologique particulière.

Utilisation / interprétation

Une proportion importante des infections nosocomiales pouvant être prévenues, il est impératif d’effectuer la surveillance. Elle permet de dégager des tendances temporelles des niveaux local, régional et provincial.

Les résultats (taux d’infections nosocomiales de chaque établissement) permettent de comparer les installations ayant les mêmes caractéristiques. Les caractéristiques sont modulées en fonction des facteurs de risque pour chacune des infections et permettent également une mise en contexte par rapport aux taux d’incidence provinciaux.

L’indicateur permet de suivre la situation épidémiologique et de réagir auprès des établissements pour circonscrire les circonstances expliquant les écarts et apporter les mesures correctrices appropriées.

Advenant une non-conformité d’une installation au taux établi, l’établissement devra :

Advenant une non-conformité des taux provinciaux à la cible établie, la DGSP devra :

demander une analyse auprès des experts afin de dégager les observations pertinentes et les facteurs explicatifs. Une démarche sera aussi entreprise auprès des DSP concernées.

Méthode de calcul

Méthode : Proportion

Formule

Nombre de CHSGS ayant un taux d’infection nosocomiale inférieur ou égal au taux établi X 100

Divisé par

Nombre total de CHSGS  

Unité de calcul : Lieu de dispensation de services

Alimentation en données

Source d'alimentation en données

(SI-SPIN) Système d'information sur la surveillance provinciale des infections nosocomiales

Note : Les rapports provenant des données extraites du SI-SPIN sont produits annuellement par l’INSPQ, et sont rendus accessibles au Ministère le 15 mai qui suit la fin de l’année financière.

Périodicité de recueil des données

Année financière

Années disponibles : À partir de 2010-2011
Responsable de l'alimentation : Installations
Responsable de la production : Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ)
Périodicité de diffusion des données : Année financière

Analyse

Ventilation

Note

Catégories de CHSGS en fonction des caractéristiques pertinentes au programme (taille, clientèle desservie, etc.)

Renseignements administratifs

Type d'indicateur : Officiel

Statut : Disponible

Programme-services : Santé publique

Gestionnaire principal
Horacio Arruda, DPSP
Direction générale de la santé publique
Ministère de la Santé et des Services sociaux

Conception et analyse
Madeleine Tremblay, Direction de la protection de la santé publique, MSSS
Anne Fortin, INSPQ

Mise à jour

Dernière mise à jour de la fiche : 07 novembre 2016

Historique des changements majeurs

Archives de la fiche

Retour à la liste des indicateurs


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017