Information pour les professionnels de la santé

Accident vasculaire cérébral (AVC)

Aller au menu de la section

Télésanté

Services de téléthrombolyse

En 2013, le portrait de l’organisation des services offerts à la clientèle à risque de subir ou ayant subi un AVC a démontré le besoin d’assurer l’accès aux services de prise en charge de l’AVC en phase hyperaiguë en temps opportun. Cette optimisation est nécessaire, particulièrement dans certaines régions qui n’ont pas l’expertise sur place et dont les distances de transport posent problème pour agir dans les délais requis.

La littérature démontre les bénéfices d’un modèle de téléthrombolyse lorsqu’il est intégré à un programme AVC bien défini. La téléthrombolyse offre l’accès à une expertise neurovasculaire urgente et non planifiée lorsqu’un établissement ne dispose pas de ces ressources pour agir rapidement.

La pratique de la téléthrombolyse est déployée dans plusieurs provinces au Canada et ailleurs dans le monde.

Pour accroître l’accessibilité aux soins liés à l’AVC, notamment en ce qui a trait à la thrombolyse, le MSSS, par le biais de son Comité aviseur ministériel neurovasculaire, a confié au RUIS de l’Université Laval le mandat de proposer les éléments pour un programme de téléthrombolyse. L’essai, mis en place dans le cadre d’un projet de démonstration, s’est réalisé de janvier à juin 2014. À la suite des résultats probants obtenus, le MSSS a ratifié le déploiement des services dans les autres régions du Québec.

Depuis janvier 2014, des services de téléthrombolyse dans les unités d’urgence de centres primaires sont disponibles dans l’ensemble des régions du Québec. Les critères pour l’implantation des services de téléthrombolyse sont :

  • faible volume annuel d’AVC;
  • absence d’expertise médicale spécialisée en neurovasculaire sur place;
  • distance de plus de 60 minutes de transport entre une partie de la population et un centre secondaire ou tertiaire désigné.

Au total, 32 installations ont déployé des services de téléthrombolyse au Québec.

Modèle d’organisation de services

À la suite des apprentissages et enseignements tirés du projet de démonstration réalisé sur le territoire du RUIS de l’Université Laval à l’hiver 2014 et fortement inspiré du modèle d’offre de service pour les personnes ayant subi des brûlures graves, le modèle d’organisation de service retenu a identifié un pôle pour l’Est et un autre pour le Centre Ouest du Québec. Le modèle prévoit un centre tertiaire qui assure la garde suprarégionale en téléthrombolyse et un centre de coordination en télésanté par pôle.

  • Est du Québec : les neurologues du CHU de Québec assurent la garde suprarégionale. Le Centre de coordination et de services en télésanté (CSCT) assure la garde technologique.
  • Centre Ouest du Québec : les neurologues du CHUM assurent la garde suprarégionale. Le Centre de coordination et d’expertise de la télésanté (CECoT) du RUIS McGill assure la garde technologique.

Outils et documentation (à venir)

  • Téléthrombolyse – Aide-mémoire
  • Cheminement d’une consultation en téléthrombolyse
  • Flux de travail de la prise en charge de l’AVC ischémique en phase hyperaiguë, Centre et Ouest du Québec
  • Le cerveau n’attend pas : soyons dans les temps
  • Scénario de l’exercice de simulation
  • Grille d’évaluation prédémarrage des centres participants
  • Feuillet d’information à l’intention des patients

Dernière mise à jour : 09 décembre 2015, 13:00

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017