Information pour les professionnels de la santé

Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux

Aller au menu de la section

Sécurité des soins et des services (prix Isabel-et-Michèle-Beauchemin-Perreault) 2016

Prix d’excellence

Protocole d'application des mesures de contrôle à domicile, Famille, enfance-jeunesse DI-TSA-DP - CISSS de Laval

Les lauréats.

1. Docteur Gaétan Barrette 2. Madame Lorraine Mailloux 3. Madame Caroline Thibault 4. Madame Caroline Barbir 5. Madame Manon Desjardins 6. Madame Isabelle Roberge 7. Madame Marie-Josée Besner 8. Madame Danièle Dulude 9. Monsieur Benoît Tétreault 10. Madame Lucie Charlebois

Le projet lauréat

Pour assurer la dignité et le confort des enfants vivant à domicile et ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique, l’équipe DI-TSA-DP de la Direction Famille-enfance-jeunesse et la Direction des services multidisciplinaires du CISSS de Laval a mis sur pied un protocole unique qui vise à remplacer les mesures de contrôle utilisées par les familles aux prises avec des comportements problématiques de leur enfant par des mesures beaucoup moins risquées, moins contraignantes et plus sécuritaires.

Le recours à une mesure de contrôle a été nécessaire pour seulement 3 enfants sur 1 200 depuis la création du protocole, alors qu’elle était pratique courante autrefois. L’utilisation de mesures qui limitent la liberté de mouvement ou qui confinent l’enfant dans un espace clos, qui comportent des risques physiques et psychologiques, sont donc en voie de disparaître. Elles ne sont dorénavant utilisées qu’en dernier lieu, et sont reconnues comme des mesures d’exceptions et solutions temporaires. Le protocole propose plutôt des solutions telles que l’intégration de loisirs pour apaiser l’enfant, l’adaptation de l’éclairage ou du niveau sonore de la maison, etc.

Ce protocole vient favoriser l’utilisation de mesures de remplacement, en plus de baliser l’utilisation de mesures de contrôle (alors qu’il n’existait aucune orientation spécifique à cet effet), d’établir un mécanisme de suivi des mesures, et d’harmoniser les pratiques au sein du CISSS de Laval. Celle-ci fait figure de pionnière pour cette initiative réalisée en partenariat avec les familles, et qui met de l’avant des méthodes personnalisées, et qui de surcroît améliorent les résultats des actions prises face aux comportements troubles en plus d’assurer une meilleure compréhension de la source de ceux-ci.

Mention d’honneur

La gestion sécuritaire de la médication grâce à la mise en place de la culture d’amélioration continue Lean - CIUSSS du Saguenay─Lac-Saint-Jean

Les lauréats.

1. Docteur Gaétan Barrette 2. Monsieur Martin Côté 3. Madame Marie-Andrée Lavoie 4. Madame Chantale Larocque 5. Madame Guylaine Gobeil 6. Madame Martine Couture 7. Monsieur Gilles Gagnon 8. Madame Lucie Charlebois

Le projet

Grâce à la mise en place de la culture d’amélioration continue Lean, le CIUSSS du Saguenay—Lac-Saint-Jean a réussi à instaurer une gestion beaucoup plus sécuritaire de l’administration de la médication en centre d’hébergement, tant en santé physique qu’en santé mentale.

La première étape de cette initiative a consisté à mettre en place un processus standardisé. Car malgré la compétence et les bonnes intentions du personnel, il avait été observé que les façons de faire divergeaient d’une personne à l’autre, ce qui pouvait représenter des risques pour la sécurité des usagers. Par la suite, la procédure écrite a été révisée, une formation a été donnée à l’ensemble des intervenants. Enfin, un outil de mesure et d’amélioration continue a été élaboré, en vue de constamment pouvoir corriger le tir, lorsque nécessaire.

Concrètement, cela se traduit par un ensemble de directives claires et précises sur l’administration des médicaments et pour assurer une traçabilité de chaque étape du suivi. Par exemple, l’intervenant doit apposer ses initiales sur un formulaire à côté de l’heure d’administration, qui confirme que l’usager a bien pris son médicament.

Le taux de conformité moyen au standard était préalablement de 43 %, alors qu’il a bondi à 85 % depuis la mise en place de Lean. La standardisation des processus réduit fortement les variations et risques d’erreur. L’objectif est bien sûr de réduire la proportion d’événements indésirables en lien avec une défaillance de la médication, et donc d’assurer la gestion sécuritaire de la médication au bénéfice des usagers. Ce projet a suscité la collaboration de tous les acteurs impliqués, en passant par le médecin prescripteur, la pharmacie et les unités de soins.

Finaliste

  • CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Dernière mise à jour : 19 septembre 2017, 10:02

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017