Information pour les professionnels de la santé

Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux

Impact sur la communauté 2018

Prix d’excellence

Mon jardin adapté - L'Espoir de Shelna

Photo des lauréats.

(De gauche à droite) M. Luc Castonguay, M. Laurier Tremblay, Mme Chantal Patoine, Mme Mylène Lajoie, Mme Suzanne Boucher, Mme Suzanne Thériault, Mme Marie-Thérèse Blaney, M. Michel Fontaine

Le projet lauréat

Une fois leur scolarité terminée, il y a peu de ressources sur le territoire de la Minganie pour les personnes vivant avec une déficience physique ou intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou des troubles mentaux et qui souhaitent travailler. L’organisme L’Espoir de Shelna souhaitait offrir à ces personnes un endroit où elles pourraient socialiser, entretenir des liens d’amitié et se divertir, tout en développant leur autonomie et leur sens des responsabilités.

L’initiative d’un jardin en permaculture s’est imposée comme l’idée parfaite afin de répondre aux besoins des usagers, de leurs proches et de la communauté. C’est dans cette foulée que le jardin de L’Espoir de Shelna a été implanté en 2013. En moyenne, ce sont sept personnes qui participent de façon régulière, soit une dizaine d’heures par semaine, au travail de jardinage. C’est sans compter les autres usagers qui y participent de façon plus sporadique.

Comme le principe de la permaculture intègre différents éléments, les arbres fruitiers côtoient des fleurs vivaces et annuelles ainsi que des fines herbes. De nombreux légumes sont également récoltés chaque année. Les cultures sont ensuite intégrées dans la préparation des repas et lors d’activités culinaires et permettent ainsi aux usagers de transformer leurs récoltes et de voir concrètement les résultats de leur travail.

Le processus est une immense source de fierté pour les participants, leur entourage et les intervenants.  Ce projet rassembleur et stimulant joue un rôle très important dans l’intégration des personnes vivant avec un handicap dans la communauté. Il contribue du même souffle à démontrer de façon éloquente qu’elles peuvent s’épanouir au sein de notre société et y participer activement.

Mention d'honneur

Lutte à la stigmatisation - Maison Réalité

Photo mention d'honneur.

(De gauche à droite) M. Luc Castonguay, M. Benoît Marcotte, Mme Lucie Fournier, Mme Isabelle Malette, M. Normand Côté, M. Jacques Guay, M. Michel Fontaine

Le projet

Souvent le reflet de fausses croyances ou de préjugés entourant les troubles mentaux, la stigmatisation est souvent considérée comme l’un des principaux obstacles lorsqu’il s’agit d’aller chercher de l’aide.

La Maison Réalité, un organisme qui a comme mission de permettre aux adultes ayant des problèmes de santé mentale de se rétablir et de réaliser leur plein potentiel, s’est notamment donné comme objectif de lutter contre la stigmatisation. Plusieurs études démontrent que pour y parvenir, la stratégie de contact, qui favorise les interactions positives entre une personne qui dévoile sa condition et une personne qui démontre de l’ouverture, s’avère particulièrement efficace.

S’inspirant du concept de bibliothèques vivantes, la Maison Réalité a donc emboîté le pas afin de combattre la discrimination associée à la maladie mentale.  Pour chacune des activités, un appel est d’abord lancé afin de trouver des « livres vivants », soit des personnes qui souhaitent, dans le cadre d’une activité interactive, partager leur expérience et leur cheminement. Porteuse d’espoir, cette initiative repose sur l’égalité entre les participants, la possibilité d’échanger des idées et le fait d’avoir des objectifs communs

L’expérience de bibliothèques vivantes s’est révélée plus qu’enrichissante, à plusieurs égards. Pour les «lecteurs », ces activités permettent de démystifier les troubles mentaux et de constater que le rétablissement est possible. Pour les «livres vivants », il s’agit d’une occasion de transmettre un message positif, d’améliorer leur confiance et leur estime, et de se rappeler leurs réussites malgré une expérience difficile.

Finalistes

  • Expansion des Programmes de Mentorat - Grands Frères Grandes Sœurs de l'Outaouais
  • Le répit, une touche d'étincelles et d'amour pour les proches aidants - Association des Aidants naturels de la Côte-Nord

Dernière mise à jour : 26 octobre 2018, 09:36

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page