Information pour les professionnels de la santé

Particularités des services aux Premières Nations et aux Inuits

Aller au menu de la section

Santé publique

Prévention et promotion de la santé

Santé Canada finance des programmes de prévention et de promotion de la santé pour les communautés conventionnées ou non conventionnées, par exemple :

  • programme de lutte contre l’alcoolisme, la toxicomanie et le tabagisme;
  • programme de nutrition prénatale, etc.

Pour connaître les programmes financés par le gouvernement fédéral, visitez le site Web de Santé Canada Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Protection de la santé publique

En matière de protection de la santé publique, la Loi sur la santé publique Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.(c.S-2.2) s’applique dans les communautés conventionnées et non conventionnées.

Vaccination

Les services de santé dans les communautés conventionnées et non conventionnées appliquent le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ). Le réseau québécois de la santé et des services sociaux offre le support nécessaire à l’application du PIQ :

  • en fournissant les produits immunisants (vaccins);
  • en habilitant les vaccinateurs des communautés à administrer les produits immunisants par leur participation aux activités de formation régionales;
  • en rendant disponibles le matériel d’information et les publications sur l’immunisation produits par le MSSS;
  • en rendant accessible le registre de vaccination soutenu par le module immunisation du Système d’information pour la protection en maladies infectieuses (SI-PMI).

L’acte vaccinal est entièrement assuré par les professionnels de la santé de la communauté.

Pour plus d’information, visitez la page Web Vaccination et le document Protocole d’immunisation du Québec (PIQ).

Surveillance et vigie

Les communautés conventionnées et non conventionnées sont soumises à l’application des mesures de protection de santé publique telles que décrites dans la Loi sur la santé publique (c.S-2.2) dont :

  • la déclaration des intoxications, infections et maladies à déclaration obligatoire;
  • le traitement obligatoire et les mesures de prophylaxie à respecter pour certaines maladies ou infections contagieuses;
  • la collaboration aux enquêtes épidémiologiques conduites par le directeur de santé publique, comme prévu dans la Loi.

Surveillance continue de l’état de santé de la population

La Direction générale de la santé publique du MSSS assure la surveillance de l’état de santé de la population québécoise sans égard à l’origine ethnique. Les membres des Premières Nations et les Inuits se trouvent donc inclus dans ce programme de surveillance.

Les directeurs de santé publique ont la responsabilité de communiquer aux communautés (conventionnées ou non) de leur territoire l’information concernant la protection de la santé publique, notamment au sujet des épidémies et des situations à risque pouvant affecter les communautés.

Les communautés conventionnées et non conventionnées peuvent également interpeller la direction de santé publique de leur région et faire appel à son expertise lorsque des situations à risque sont détectées.

Dernière mise à jour : 02 novembre 2016, 10:40

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017