Information pour les professionnels de la santé

Rencontre d'appropriation du Programme d'interventions pour premiers épisodes psychotiques (PIPEP)

Aller au menu de la section

Description des ateliers

Le Case management

La présentation du rôle d’un gestionnaire de cas dans une équipe pour premiers épisodes psychotiques comprendra : les tâches de cet intervenant pivot, l’évaluation, les services divers qu’il offrira au jeune ainsi que ses fonctions de liaison/coordination entre les différents services externes reçus. Le rôle central qu’il joue dans l’engagement de l’usager sera traité, de même que l’importance des interventions de proximité afin de l’aider dans l’intégration dans sa communauté et éviter les pertes au suivi. Dans cette optique, l’adaptation du modèle aux particularités des régions ou aux contextes particuliers sera abordée.

Cet atelier est présenté trois fois.

L'intervention de groupe : interventions régulières et spécialisées

L’avantage des interventions de groupe, la structuration et l’animation d’un groupe seront l’objet de discussions en fonction des objectifs thérapeutiques et de la clientèle cible. Aussi, il sera question des différentes manières de travailler au sein d’un même groupe avec une clientèle ayant une symptomatologie positive ou négative. Les approches cognitivo-comportementale et psychoéducative sont au centre de la perspective adoptée au sein de cet atelier, au cours duquel différents types de groupes seront explorés.

Cet atelier est présenté trois fois.

Soutien à l’emploi et aux études

Pourquoi s’engager dans le soutien à l’emploi et aux études? Cet atelier fera état de la situation internationale en intervention précoce lorsqu’il est question de ce type de soutien. Selon une approche de vocationnal case management, l’accompagnement dans la réflexion et l’orientation des études ou de l’emploi, l’aide à la recherche d’emploi et le soutien pour le maintien en emploi ou aux études seront abordés. Le modèle Individual placement and support (IPS) sera aussi présenté et discuté, de même que les avantages d’intégrer un spécialiste en emploi dans une équipe PEP.

Cet atelier est présenté trois fois.

Comorbidité et psychose : toxicomanie et troubles de personnalité

Les enjeux et les conséquences des troubles de consommation de substances en lien avec la psychose débutante seront discutés.  Puis, il en sera de même pour un trouble de personnalité sévère concomitant. Les difficultés de diagnostic différentiel dans ces cas ainsi que des enjeux de prise en charge seront abordées. Différentes approches d’interventions seront discutées, notamment l’approche motivationnelle, la réduction des méfaits et les approches de groupe. Les services parallèles et intégrés, les partenariats à développer et les interventions systémiques sont également au programme.

Cet atelier est présenté trois fois.

Les interventions familiales

Au cours de cet atelier, il sera question des avantages de l’engagement immédiat de la famille ou des membres de l’entourage, du lien entre la famille et le gestionnaire de cas, de groupes psychoéducatifs pour les proches et du soutien aux jeunes mères. La thérapie familiale systémique et la thérapie multifamiliale seront également abordées. Le «comment» des interventions et des contacts avec la famille sera discuté, de même que le soutien aux jeunes usagers qui sont eux-mêmes parents et l’assistance à leurs enfants.

Cet atelier est présenté deux fois.

L’intervention interculturelle

Dans cet atelier, la discussion est prévue autour de la prise en compte des aspects culturels dans l’évaluation et de l’adaptation des interventions selon la réalité culturelle des jeunes et de leur famille.

Cet atelier est présenté une seule fois.

Soutien par les pairs

L’atelier traitera de l’intégration de pairs aidants dans les équipes d’intervention pour premiers épisodes psychotiques, pour les jeunes usagers et pour leur famille. Le rôle de pairs aidants dans l’équipe, leur sélection et les avantages pour les usagers, les familles et l’équipe seront discutés.

Cet atelier est présenté une seule fois.

De l’entrée à la sortie du programme : les éléments clés et l’importance des partenariats

Qu’il soit question de sensibilisation, de formation, de soutien à la communauté ou de partenariats, tous ces éléments sont essentiels au sein d’un programme d’interventions pour premiers épisodes psychotiques. Comment établir les partenariats au sein du réseau et de la communauté afin de mieux détecter la psychose? Comment susciter l’engagement de l’usager dès les premiers contacts lors de l'évaluation de la référence? Comment préparer le transfert et référer à la suite du Programme d’interventions pour premiers épisodes psychotiques afin de maintenir les acquis? Voici ce qui constituera ce segment de formation.

Cet atelier est présenté deux fois.

Dernière mise à jour : 26 octobre 2017, 16:46

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017