Information pour les professionnels de la santé

Santé mentale

Journées annuelles de santé mentale (JASM)

Tout un monde en action.

Les Journées annuelles de santé mentale (JASM), qui ont pour thème Tout un monde en action, invitent l’ensemble des décideurs et des acteurs concernés par la santé mentale à ce rendez-vous annuel. Ces Journées sont le résultat d’un travail de collaboration entre tous les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux et de leurs partenaires intersectoriels.

JASM 2018 8 et 9 mai

Les JASM 2018 avaient pour thème Concevoir la personne dans son intégralité et ont eu lieu au centre de congrès La Plaza.

Clientèle

Les JASM sont un rendez-vous incontournable pour toute personne concernée par la santé mentale. Ces journées s’adressent autant aux décideurs, aux gestionnaires, aux acteurs des secteurs public, communautaire et privé, aux chercheurs et aux étudiants, qu’aux personnes utilisatrices de services, aux membres de leur entourage, de même qu’au public en général.

Objectifs

  • Rassembler les acteurs concernés par la santé mentale et les mobiliser autour d’objectifs communs.
  • Permettre l’acquisition de nouvelles connaissances et l’amélioration continue des pratiques organisationnelles et cliniques.
  • Favoriser les échanges et le réseautage entre les participants.
  • Travailler ensemble à l’amélioration de la santé globale et de la qualité de vie des personnes vivant ou ayant vécu un trouble mental ou qui présentent un risque d’en être atteint.

Thème

Concevoir la personne dans son intégralité, c’est entreprendre une réflexion collective et inclusive. Nous avons tous un rôle à jouer pour faire de notre société un milieu propice au développement et au maintien de conditions permettant une qualité de vie satisfaisante, selon les aspirations de chacun.

À mi-parcours de la mise en œuvre du Plan d’action en santé mentale 2015-2020 – Faire ensemble et autrement (PASM 2015-2020), nous souhaitons réfléchir avec tous les acteurs concernés par la santé mentale sur 3 volets incontournables pour assurer une prise en compte globale de la personne. 

Volet 1 – Des déterminants qui influencent le parcours de la personne

Comme tout le monde, la personne vivant ou ayant vécu un trouble mental occupe plusieurs rôles tout au long de sa vie et elle a des besoins et des désirs de différentes natures : personnels, relationnels, professionnels, etc.

L’état de santé et le parcours de vie d’une personne sont influencés par des déterminants, à savoir :

  • des facteurs associés au contexte global dans lequel évolue la personne (politique, législatif, social et culturel, économique, démographique, scientifique et technologique, environnemental);
  • des facteurs associés aux systèmes et aux services en place et disponibles (d’éducation et de garde à l’enfance, de santé et de services sociaux, d’aménagement du territoire, de soutien à l’emploi et de solidarité sociale, etc.);
  • des facteurs associés au milieu de vie (familial, de garde et scolaire, de travail, d’hébergement, communautaire et local);
  • des caractéristiques individuelles (caractéristiques biologiques et génétiques, compétences personnelles et sociales, habitudes de vie et comportements, caractéristiques socioéconomiques).

La prise en compte de la personne dans son intégralité demande, en premier lieu, le respect des volontés, des aspirations et des droits de celle-ci. Pour ce faire, la participation active des personnes utilisatrices de services et des membres de l’entourage dans la prestation, la planification et l’organisation des soins et des services doit être reconnue comme une priorité par les établissements responsables de donner des soins et des services de santé mentale. Concevoir la personne dans son intégralité demande également la mise en place, l’amélioration et le maintien de soins de collaboration et de partenariats dans le réseau de la santé et des services sociaux et avec les autres secteurs. 

Volet 2 – L’interrelation entre la santé mentale et la santé physique

Concevoir la personne dans son intégralité, c’est aussi être à l’écoute de l’ensemble de ses besoins de santé. La santé mentale et la santé physique ne peuvent être abordées de façon isolée, puisqu’elles sont interreliées. Cette réalité demande que soient poursuivis les efforts en matière d’intégration et d’adaptation des services. Soutenir la personne dans son rétablissement, c’est notamment l’accompagner dans son autodétermination concernant sa santé mentale mais c’est aussi, avec tout autant d’importance, créer des conditions propices au développement de son autodétermination concernant son état de santé global et son bien-être.

Volet 3 – L’évolution des pratiques organisationnelles et cliniques

Concevoir la personne dans son intégralité nécessite de s’ouvrir à l’innovation, d’être à l’affut des pratiques probantes, émergentes et prometteuses, en s’assurant que la personne et l’amélioration de sa santé globale demeurent en tout temps au cœur des décisions. Cela demande également d’adopter une position différente selon les étapes de son parcours de vie et de son rétablissement. Il est important de maintenir en tout temps une attitude réflexive et critique quant aux pratiques cliniques et organisationnelles en vigueur.

Nous joindre

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer par courriel avec jasm@msss.gouv.qc.ca.

Journées antérieures

Si vous souhaitez consulter les archives des JASM avant 2011, vous êtes invités à en faire la demande par courriel à la Direction de la santé mentale, à l'adresse suivante : jasm@msss.gouv.qc.ca.

Dernière mise à jour : 07 mai 2018, 13:56

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page