Information pour les professionnels de la santé

Bruit environnemental

Aller au menu de la section

La nuisance

Définition de la nuisance

La nuisance peut être définie comme un concept psychologique qui décrit une relation entre une situation acoustique et une personne qui :

  • se sent obligée, à cause du bruit, de faire des choses qu’elle ne veut pas faire;
  • évalue au plan cognitif et émotionnel cette situation et se sent en partie impuissante face à celle-ci.

La nuisance peut avoir un effet sur la santé et le bien-être, mais peut aussi être employée dans d’autres contextes pour décrire la source d’un problème telle qu’un facteur de risque, un contaminant ou un agresseur (ex. : poussières, gaz, etc.), d’où la possible confusion dans son utilisation.

De plus, la nuisance fait état du dérangement ressenti et rapporté par les personnes en période d’éveil, ce qui diffère des effets mesurés dans les études sur les troubles du sommeil, tant pour les effets immédiats qu’à plus long terme.

Le concept de nuisance semble à la fois lié aux domaines de la santé, de l’environnement et du juridique (common law et Code civil du Québec) (Code civil du Québec, L.R.Q., c. C-1991, art. 976). Ce dernier domaine a été le précurseur dans l’emploi du terme, ayant contribué à lui donner son sens premier de source d’un problème. Ce terme est très souvent utilisé dans les réglementations municipales dans ce sens.

Le terme « nuisance » a été choisi pour traduire le terme anglais « annoyance ». Ce terme inclut aussi la « gêne », le « dérangement », les « perturbations » ou le « mécontentement » auxquels on réfère dans d’autres documents comme la norme ISO/TS 15666:2003. Quant aux termes anglais « to annoy », « annoying » et « annoyed », ceux-ci sont traduits respectivement par « déranger », « dérangeant » ou « dérangé ».

Effets de la nuisance

Selon la norme ISO, la nuisance est une réaction indésirable face au bruit. Lorsqu’on questionne les personnes exposées au bruit, elles peuvent rapporter des réactions comportementales (ex. : fermeture des fenêtres, monter le volume de la radio ou du téléviseur, ne pas utiliser le balcon) ou exprimer une large gamme d’émotions négatives, comme :

  • la gêne;
  • l’inconfort;
  • le sentiment d’impuissance;
  • la dépression;
  • l’anxiété;
  • l’épuisement;
  • la détresse;
  • l’irritation;
  • la colère.

Bien que la nuisance ne soit pas la seule réaction émotive au bruit, elle constitue un indicateur sensible des réactions émotionnelles au bruit et l’effet subjectif du bruit environnemental le plus largement étudié.

Dans le cas des études d’impact environnemental sur la santé, les courbes représentent les proportions de personnes fortement dérangées par le bruit des transports Document PDF. pour des situations sonores stables à long terme. Cependant, l’introduction d’une nouvelle source sonore pourra avoir un effet beaucoup plus important sur le sommeil et la nuisance que ce qu’on prévoirait par les courbes exposition-effet. Une revue systématique récente a d’ailleurs montré que les courbes exposition-effet prédisaient mal les changements de nuisance en fonction des modifications de niveaux de bruit et a révélé que les facteurs non acoustiques, personnels et sociaux devraient aussi être considérés. Les études socioacoustiques sont privilégiées dans ces cas.

La nuisance n’est pas une « maladie », au même titre que certains autres effets sur la santé associés à l’exposition au bruit environnemental. La nuisance due au bruit, particulièrement pour les personnes déclarant une gêne importante, peut entraîner une détérioration de la qualité de vie et peut affecter négativement la santé et le bien-être, constituant un problème de santé publique reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Dans le cadre d’une étude canadienne, les personnes fortement dérangées par le bruit routier ont rapporté que le bruit interférait souvent avec leurs capacités d’entendre d’autres personnes, la télévision ou la radio, de se concentrer sur une tâche de lecture ou d’écriture et de s’endormir.

Dernière mise à jour : 06 juin 2017, 10:56

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017