Information pour les professionnels de la santé

Activités et services offerts en santé dentaire publique

Élèves des niveaux primaire et secondaire

En matière de prévention de la carie dentaire auprès des jeunes, le PNSP 2015-2025 prévoit la mise en place et la consolidation des services dentaires préventifs suivants :

  • suivis dentaires préventifs individualisés auprès des enfants de la maternelle à la 2e année;
  • application de scellant dentaire sur les 1res et 2es molaires permanentes.

Ces services sont réalisés en milieu scolaire par les hygiénistes dentaires des CISSS et des CIUSSS, auprès des enfants à risque élevé de carie. Ils ont pour cible que, d’ici 2020 :

  • 90 % des enfants de la maternelle à risque de carie dentaire dépistés aient bénéficié d’un suivi dentaire préventif en milieu scolaire;
  • 85 % des enfants de la 2e année du primaire aient été dépistés pour un besoin de scellant dentaire et 80 % des enfants dépistés avec un besoin de scellant aient reçu l’application d’un scellant dentaire, sur au moins l’une des 1res molaires permanentes;
  • 75 % des élèves de la 2e année du secondaire aient été dépistés pour un besoin de scellant dentaire et 80 % des enfants dépistés avec un besoin de scellant aient reçu l’application d’un scellant dentaire, sur au moins l’une des 2es molaires permanentes.

Résumé des activités à réaliser en milieu scolaire

Enfants de la maternelle

Les activités à réaliser sont les suivantes :

  • Dépistage et identification, selon le critère provincial de classification des enfants à risque élevé de carie dentaire, des enfants admissibles au suivi dentaire préventif à l’école.
  • Dépistage des enfants ayant un besoin évident de traitement (BET) de la carie dentaire et orientation vers le dentiste.
  • Brossage supervisé des dents en milieu scolaire.

Consulter le Cadre de référence à l’intention des gestionnaires et des intervenants de santé dentaire publique Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.

ENFANTS DE LA MATERNELLE ADMISSIBLES AU SUIVI DENTAIRE PRÉVENTIF

Les enfants de la maternelle admissibles au suivi dentaire préventif sont déterminés selon le critère provincial de classification des enfants à risque élevé de carie dentaire. Ces enfants peuvent bénéficier, à raison d’au moins 2 fois par année, et ce, de la maternelle à la 2e année du primaire inclusivement, d’un suivi dentaire préventif à l’école. Ce suivi est effectué par l’hygiéniste dentaire du CISSS ou du CIUSSS.

Lors de ces rencontres, l’enfant reçoit des instructions d’hygiène dentaire personnalisées et une application topique de fluorure. Selon le cas, il peut aussi bénéficier d’une application de scellant dentaire sur les dents pour lesquelles cela s’avère nécessaire.

Élèves de la 2e année du primaire et de la 2e année du secondaire

Les activités à réaliser sont les suivantes :

  • Dépistage et identification des élèves ayant un besoin de scellant dentaire des puits et fissures sur les 1res ou les 2es molaires permanentes ou sur toute autre dent pour laquelle cela s’avère nécessaire.
  • Dépistage des enfants ayant un BET de la carie dentaire et orientation vers le dentiste.
  • Application de scellant dentaire des puits et fissures sur les 1res ou les 2es molaires permanentes ou sur toute autre dent pour laquelle cela s’avère nécessaire.

Élèves ayant bénéficié de l’application de scellant dentaire des puits et fissures en milieu scolaire 

  • Suivi de la qualité de scellant dentaire appliqué en milieu scolaire. Pour chaque hygiéniste dentaire, un sous-groupe d’enfants est examiné par le dentiste-conseil régional dans une approche d’évaluation formative.
  • Si nécessaire, le scellant dentaire défectueux est repris par l’hygiéniste dentaire en milieu scolaire ou, selon le cas, référé chez le dentiste.

Dépistage des enfants à risque élevé de carie dentaire à la maternelle

Critère provincial d’identification des enfants à risque élevé de carie dentaire

Le dépistage des enfants à risque élevé de carie dentaire est réalisé à la maternelle pour identifier les enfants admissibles au suivi dentaire préventif. Pour ce faire, l’hygiéniste dentaire applique le critère provincial d’identification des enfants à risque élevé de carie dentaire.

Ce critère est une création québécoise inspirée de la méthode de Grainger modifiée.

Élaboré au début des années 90, le critère provincial est utilisé à des fins de prédiction de la vulnérabilité à la carie dentaire sur une base individuelle, sans utilisation de l’explorateur, ce qui lui confère un avantage marqué en santé publique. Il utilise la notion de zone de gravité définie à partir de certaines faces dentaires et reconnaît une hiérarchie entre les différentes zones de gravité.

Ce critère repose sur le fait que certaines faces dentaires possèdent un risque équivalent de développer une nouvelle lésion carieuse, pour une période donnée. Par ailleurs, l’outil admet que certaines dents et faces dentaires résistent mieux à la carie que d’autres. Les faces dentaires sont réparties selon la fréquence connue de leur attaque carieuse en 4 zones de gravité dans lesquelles les sujets sont classés selon le genre plutôt que le nombre de faces atteintes. Ainsi, la procédure de l’examen vise davantage à déterminer la zone de gravité qui a déjà expérimenté la carie, plutôt que de dénombrer avec précision les faces dentaires ayant déjà expérimenté la carie.

Par la suite, un système de classement entre ces zones de gravité permet d’apprécier la susceptibilité des enfants examinés en fonction des faces ayant déjà expérimenté la carie, en prenant en considération la zone de gravité à laquelle appartient cette face. Ainsi, la vulnérabilité à la carie des faces dentaires est répartie en 4 zones de gravité. La zone de gravité 1 regroupe les faces les moins vulnérables, alors que la zone 3 regroupe les plus vulnérables. Quand un enfant est classé dans une zone de gravité donnée, il appartient de facto aux autres zones de gravité inférieures, à l’exception de la zone 4 (enfants ne faisant partie d’aucune des catégories précédentes).

  • La 1re zone de gravité comprend les faces buccales et proximales des dents antérieures supérieures et inférieures, à l’exception du distal des canines.
  • La 2e zone de gravité comprend les faces proximales des dents postérieures, inférieures et supérieures, incluant le distal des canines.
  • La 3e zone de gravité comprend les faces avec fosses et sillons des dents postérieures, supérieures et inférieures. Par exemple, le sillon buccal de la première molaire permanente et de la 2e molaire primaire inférieure, ainsi que le sillon lingual de la première molaire permanente et de la 2e molaire primaire supérieure font partie de cette zone de gravité.
  • La 4e zone de gravité correspond aux enfants qui ne font partie d’aucune des catégories précédentes. Par exemple :
    • un enfant qui présente uniquement une expérience de carie sur les faces buccales ou linguales lisses des dents postérieures;
    • un enfant qui présente uniquement une expérience de carie sur les faces linguales lisses des dents postérieures;
    • un enfant sans aucune expérience de carie.

Ainsi, les enfants vulnérables et considérés à risque élevé de carie sont les enfants de la maternelle avec :

  • au moins une face atteinte en gravité 1; ou
  • 2 faces et plus atteintes en gravité 2.

Rappelons que le critère provincial fait référence à :

  • la présence d’obturation;
  • la présence de carie dentaire de type c2/C2, c3/C3 et c4/C4;
  • l’absence de dent en raison d’une carie.

Le critère provincial constitue le moyen retenu pour dépister les enfants, en ciblant ceux qui ont une incidence plus importante sur le développement des caries dentaires. Cet outil est présentement utilisé dans toutes les régions du Québec pour la sélection des enfants à risque élevé de carie, lors de l’activité de dépistage de la carie à la maternelle. Les enfants sélectionnés seront admissibles au suivi dentaire préventif en milieu scolaire, réalisé de la maternelle à la 2e année.

Activité de dépistage de la carie dentaire à la maternelle – Application du critère provincial

L’activité de dépistage de la carie dentaire est offerte à tous les enfants de la maternelle. Menée par l’hygiéniste dentaire du CISSS ou du CIUSSS, cette activité permet d’assurer :

  • un dépistage systématique de tous les enfants de la maternelle afin d’identifier ceux qui sont admissibles au suivi dentaire préventif individualisé selon le critère provincial de classification des enfants à risque élevé de carie dentaire;
  • un dépistage des enfants ayant un besoin évident de traitement (BET) de la carie dentaire;
  • l'orientation des élèves avec un BET vers le dentiste pour recevoir les soins requis.

Lors de l’activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire fait un examen sommaire des dents des enfants, sans prise de radiographies. Cet examen est gratuit et il est effectué à l’école.

Pour soutenir cette activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire a recours à différents formulaires normalisés pour informer les parents et, selon le cas, obtenir leur consentement à la participation de leur enfant à l’activité.

Dans un premier temps, l’hygiéniste dentaire transmet aux parents, par l’entremise de l’enfant :

Si les parents refusent que leur enfant participe à l’activité de dépistage, ils doivent remplir et signer le formulaire de refus de participation et le retourner à l’enseignant de leur enfant dans les 3 jours suivant sa réception. Dans le cas contraire, l’enfant est admissible à l’activité de dépistage : il s’agit d’un consentement passif.

À la suite de l’activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire transmet aux parents les résultats en utilisant le formulaire AH-721 intitulé Résultats de l’activité de dépistage dentaire à l’école Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.. Ce formulaire indique :

  • si l’enfant est admissible ou non aux services dentaires préventifs à l’école;
  • si l’enfant a besoin de consulter prochainement le dentiste pour un BET.

Les parents des enfants identifiés à risque élevé de carie et admissibles au suivi dentaire préventif reçoivent aussi une copie du feuillet d’information, qui décrit l’activité de suivi dentaire préventif à l'école et qui comprend le formulaire AH-722 intitulé Suivi dentaire préventif à l’école – Feuillet d’information à l’intention des parents Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.. Celui-ci est composé d’une section pour le consentement ou le refus de participation et d’un questionnaire médical.

Pour autoriser ou refuser la participation de leur enfant au suivi dentaire préventif à l’école, les parents sont invités à remplir et signer le formulaire AH-722. Ce formulaire doit être retourné à l’enseignant de leur enfant dans les 3 jours suivant sa réception.

Critères de sélection des élèves et des dents à sceller

En collaboration avec le dentiste-conseil de santé publique, le dépistage du besoin de scellant dentaire est réalisé par l’hygiéniste dentaire en milieu scolaire. Selon les termes du PNSP 2015-2025, les élèves de la 2e année du primaire et de la 2e année du secondaire à risque de développer de la carie dentaire sur les faces avec puits et fissures sont les populations cibles.

Ici, la notion d’« enfant à risque » n’est pas déterminée par le critère provincial de classification des enfants à risque, mais plutôt par des critères de sélection visant à déterminer les élèves à risque de carie et les faces à sceller.

Ainsi, le dépistage du besoin de scellant dentaire est réalisé en 2 étapes. Ces étapes sont :

  • la sélection des élèves à risque de carie dentaire;
  • la sélection des faces dentaires à sceller.

Étape 1 : Sélection des élèves à risque de carie dentaire

La vulnérabilité d’un élève à la carie est déterminée en vérifiant son expérience antérieure à la carie dentaire (indice cao ou CAO supérieur à 0). Ainsi, un élève qui présente au moins une lésion carieuse avec une cavité, une dent extraite ou une obturation pour cause de carie est déterminé à risque de carie dentaire. Une cavité est définie comme une lésion carieuse avec la perte de substance dentaire supérieure à 0,5 mm en profondeur et en largeur. Dans ce cas, l’extrémité de la sonde pénètre entièrement dans la lésion.

Il est aussi important de mentionner qu’un enfant sans expérience évidente de carie dentaire peut, quand même, avoir un besoin de scellant dentaire si les faces des molaires permanentes évaluées cliniquement présentent un risque de carie (puits profonds, fissures, rugosités, etc.), ou encore, si l’on soupçonne la présence d’une carie d’émail sans cavitation (c1/C1).

L’expérience de la carie est définie par la présence d’un des éléments suivants :

  • au moins une lésion carieuse de type c2/C2, c3/C3 et c4/C4;
  • au moins une obturation sur les dents primaires ou permanentes;
  • une dent extraite pour cause de carie.

Étape 2 : Sélection des faces dentaires à sceller

À la suite de l’examen visuel des faces dentaires à sceller, 3 situations sont possibles :

  • Situation 1 : Les faces ne présentent aucune lésion carieuse.
  • Situation 2 : Les faces présentent une lésion carieuse d’émail (cavité inférieure à 0,5 mm).
  • Situation 3 : Les faces présentent une lésion carieuse dentinaire (cavité supérieure à 0,5 mm).

Dans les 2 premières situations, l’élève remplit les critères de sélection. Il sera retenu pour l’application de scellant dentaire s’il a été déterminé à risque de carie dentaire à l’étape 1 du processus de sélection des élèves avec un besoin de scellant dentaire.

Dans la 3e situation, si la lésion carieuse dentinaire est peu profonde (légèrement supérieure à 0,5 mm), l’enfant peut recevoir, dans certaines situations, un scellant intérimaire dans le but de contrôler la progression de la carie avant d’être orienté vers le dentiste. Sinon, les autres lésions carieuses dentinaires plus profondes ne devraient pas être scellées, mais restaurées. L’élève et les parents sont alors informés de la nécessité de consulter un dentiste.

Ainsi, les élèves de la 2e année du primaire et de la 2e année du secondaire avec une expérience de carie dentaire seront, selon l’évaluation clinique des faces à sceller, retenus pour l’application de scellant dentaire. 

Organigramme décisionnel

Critères de sélection des faces dentaires à sceller pour l'application de scellant dentaire en milieu scolaire

Critères de sélection des faces dentaires à sceller pour l'application d'agents de scellement en milieu scolaire

Activité de dépistage du besoin de scellant dentaire chez les élèves de la 2e année du primaire et de la 2e année du secondaire

L’activité de dépistage du besoin de scellant dentaire est offerte à tous les enfants de la 2e année du primaire et de la 2e année du secondaire. Menée par l’hygiéniste dentaire du CISSS ou du CIUSSS, cette activité permet :

  • de dépister les élèves admissibles à l’application de scellant dentaire à l’école, sur les 1res ou les 2es molaires permanentes ou sur toute autre dent pour laquelle cela s’avère nécessaire;
  • de dépister les élèves ayant un besoin évident de traitement (BET) de la carie dentaire;
  • d’orienter les élèves avec un BET vers le dentiste pour recevoir les soins requis.

Lors de l’activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire fait un examen sommaire des dents de l’enfant. Cet examen, offert gratuitement, se fait visuellement, sans prise de radiographies.

Pour soutenir cette activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire a recours à différents formulaires normalisés pour informer les parents et, selon le cas, obtenir leur consentement.

Dans un premier temps, l’hygiéniste dentaire transmet aux parents, par l’entremise de l’enfant :

Si les parents refusent que leur enfant participe à l’activité de dépistage, ils doivent remplir et signer le formulaire de refus de participation et le retourner à l’enseignant de leur enfant dans les 3 jours suivant sa réception. Dans le cas contraire, l’enfant est admissible à l’activité de dépistage : il s’agit d’un consentement passif.

À la suite de l’activité de dépistage, l’hygiéniste dentaire transmet aux parents les résultats en utilisant le formulaire AH-721 intitulé Résultats de l’activité de dépistage dentaire à l’école Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.. Ce formulaire indique :

  • si l’enfant est admissible ou non aux services dentaires préventifs à l’école;
  • si l’enfant a besoin de consulter prochainement un dentiste pour un BET.

Les parents des enfants identifiés avec un besoin de scellant dentaire et admissibles à l’application de scellant dentaire à l’école reçoivent aussi une copie du feuillet d’information, qui décrit l’activité et qui comprend le formulaire AH-723 intitulé Feuillet d’information aux parents : Consentement ou refus et questionnaire médical Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.. Celui-ci est composé d’une section pour le consentement ou le refus de participation et d’un questionnaire médical.

Pour autoriser ou refuser la participation de leur enfant à l’application de scellant dentaire à l’école, les parents sont invités à remplir et à signer le formulaire AH-723. Ce formulaire doit être retourné à l’enseignant de l’enfant dans les 3 jours suivant sa réception.

Dernière mise à jour : 16 février 2018, 15:56

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page