Information pour les professionnels de la santé

Guide des bonnes pratiques en prévention clinique

Aller au menu de la section

À propos

Le Guide des bonnes pratiques en prévention clinique s'adresse aux professionnels de la santé, notamment aux médecins, infirmières et pharmaciens. Il regroupe les mesures de prévention clinique recommandées par le directeur national de santé publique du Québec (DNSP), sur la base notamment de l'ampleur des gains de santé dont on peut s'attendre pour la population. Les recommandations doivent cependant être adaptées selon les champs d'exercices propres à chacune des professions, et des collaborations interprofessionnelles peuvent être mises en place pour y parvenir.

Les mesures de prévention clinique recommandées renvoient à un ensemble d'interventions préventives (counseling, dépistage, immunisation et chimioprophylaxie) offertes sur une base individuelle par un professionnel de la santé. Elles visent à accroître les années de vie en bonne santé en agissant le plus tôt possible, bien avant la phase symptomatique d'un problème de santé. Elles ne doivent toutefois jamais remplacer la démarche clinique nécessaire en présence de signes ou de symptômes potentiellement révélateurs d'un problème de santé.

Cette première version du guide décrit les 11 mesures de prévention clinique recommandées pour les adultes de 18 ans et plus. Les recommandations pour la période périnatale, la petite enfance, l'enfance et l'adolescence seront graduellement ajoutées au guide, soutenant ainsi la prévention tout au long de la vie. Certaines de ces mesures peuvent être offertes dans le cadre de programmes à visée populationnelle, par exemple le Programme québécois de dépistage du cancer du sein. Le guide en fait alors mention et le professionnel est invité à référer la personne qui le consulte à ce programme.

Ce guide a été élaboré en collaboration avec plusieurs partenaires, notamment le Collège des médecins du Québec (CMQ), l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et l'Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ).

Pour plus d'information

Vous pouvez nous acheminer vos commentaires par courriel à preventionclinique@msss.gouv.qc.ca.

Fondements théoriques

Le Guide des bonnes pratiques en prévention clinique s'inscrit dans le cadre du mandat professionnel du DNSP.

Dans un premier temps, le document Life Time Prevention Schedule Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. (en anglais) du gouvernement de la Colombie-Britannique a permis de définir les mesures préventives qui pourraient générer les plus importants gains de santé potentiels pour la population adulte (tabac, cancer colorectal, hypertension artérielle, diabète, infections transmises sexuellement, obésité, dyslipidémie, cancer du col, cancer du sein, alcool, etc.).

Les recommandations du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) ont alors validé la pertinence de plusieurs des mesures déterminées (diabète, hypertension artérielle, obésité, cancers du sein, du col et colorectal) par le document Life Time of Prevention Schedule et ont permis de préciser les outils nécessaires à leur mise en œuvre. Les recommandations du GECSSP prennent en compte non seulement la qualité des évidences scientifiques, mais également l'équilibre entre les avantages et les inconvénients de la mesure proposée, les préférences de la population visée ainsi que la faisabilité clinique et organisationnelle. Les critères et méthodes retenues par le GECSSP rencontrent ainsi toutes les exigences du DNSP en matière de démonstration probante de l'efficacité et de la pertinence des mesures préventives à recommander aux professionnels de la santé.

Les mesures préventives déjà offertes dans le cadre de programmes nationaux (immunisation, lutte au tabagisme, prévention des ITSS) ou de services structurés ont aussi été retenues, de même que l'approche en prévention cardiovasculaire recommandée récemment par l'INESSS (Statines, hypolipémiants et diminution du risque cardiovasculaire), proposant un changement de paradigme majeur par rapport à l'approche traditionnelle en matière de dyslipidémie.

Finalement, ces mesures s'inscrivent également dans le contexte où le DNSP a reçu du Collège des médecins du Québec (CMQ) le mandat de mettre à jour sa fiche de prévention clinique de 2015. En tenant compte de ces travaux, le counseling en matière de consommation d'alcool a aussi été retenu. Cette mesure, bien que non évaluée par le GECSSP et ne figurant pas parmi les interventions inscrites à un programme national, est quand même retenue au Guide des bonnes pratiques en prévention clinique dans un but de cohérence avec la fiche de prévention clinique du CMQ. Le Life Time of Prevention Schedule avait estimé l'impact préventif de cette mesure en se basant alors sur les recommandations du US Preventive Services Task Force Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. (en anglais).

Le Guide des bonnes pratiques en prévention clinique se veut évolutif et une mise à jour régulière des recommandations sera réalisée.

Collaborations

La réalisation de ce guide a nécessité plusieurs étapes de validation pour clarifier les énoncés des recommandations en prévention clinique, les outils soutenant la pratique ainsi que les clientèles visées par les recommandations.  

Cela a été possible grâce à la collaboration du Collège des médecins du Québec, de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et de l'Ordre des pharmaciens du Québec.

Les personnes détenant une expertise en prévention clinique au sein notamment de la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et de la Direction de santé publique et responsabilité populationnelle du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, ont également collaboré au projet.

Lorsque des outils et avis de pertinence de l'Institut national de santé publique (INSPQ) et de l'Institut d'excellence en santé et services sociaux (INESSS) étaient disponibles, ils ont été pris en compte pour soutenir la prise de décision concernant certaines mesures de prévention clinique.

Références

Les principales références ayant guidé l'élaboration de ce guide sont les suivantes :

Des références complémentaires peuvent être consultées dans les pages des recommandations proposées.

Dernière mise à jour : 05 décembre 2017, 14:59

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017