Information pour les professionnels de la santé

Infections nosocomiales

Rôle des établissements

Les établissements de santé sont les premiers responsables de la prévention et du contrôle des infections nosocomiales puisque c’est à eux qu’il revient d’offrir des soins et des services de qualité et sécuritaires à leurs usagers.

Selon une estimation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sept patients sur 100 développeront une infection nosocomiale lors d’un épisode d’hospitalisation Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. Au Canada, des hôpitaux répartis dans 10 provinces et participants au Programme Canadien de surveillance des infections nosocomiales ont rapporté une augmentation de la prévalence des infections nosocomiales. Ainsi, en 2009, il a été observé que 124 patients sur 1000 avaient développé une infection nosocomiale, comparativement à 111 patients sur 1000 en 2002 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.

La problématique des infections nosocomiales constitue un défi pour chacun des établissements. La lutte contre ces infections doit faire l’objet d’un programme structuré et doit être une responsabilité partagée par tous ceux et celles qui œuvrent au sein de l’établissement :

  • les administrateurs;
  • les gestionnaires;
  • les médecins;
  • les professionnels;
  • les intervenants;
  • le personnel des services techniques et de soutien.

Plusieurs études ont démontré que l’implantation d’un programme PCI a eu comme effet une diminution des infections nosocomiales. Ainsi, la mise en place et le maintien de toutes les composantes d’un programme PCI pourrait diminuer d’un tiers les infections nosocomiales. D’ailleurs, on a déjà pu constater chez nous les retombées positives des mesures adoptées depuis 2004 afin de répondre à l’augmentation des cas de diarrhées associées au Clostridium difficile

Programme de prévention et de contrôle des infections

La mise en œuvre d’un programme structuré de prévention et de contrôle des infections (PCI) est reconnue efficace pour réduire le risque infectieux lié à la prestation des soins et services. Le contenu du programme doit être adapté à chaque établissement selon sa taille, sa mission, ses activités, de même que son expérience dans le domaine. De façon générale, le programme PCI vise à protéger les patients contre l’acquisition d’agents pathogènes pouvant entraîner des infections ou des colonisations durant un épisode de soins, de même que la protection du personnel, des visiteurs, des bénévoles et des aidants naturels quant à ce même risque.

Le programme comporte plusieurs champs d’activités soit :

  • la surveillance des infections nosocomiales et des processus;
  • les politiques, procédures et mesures de soutien en matière de prévention et de contrôle des infections nosocomiales;
  • l’éducation et la formation ;
  • l’évaluation du programme et amélioration continue de la qualité;
  • la communication et l’information ;
  • la gestion des éclosions;
  • la gestion des risques.

Chaque établissement doit mettre en place les ressources nécessaires à la réalisation des activités de son programme PCI. 

Par ailleurs, dans un souci de transparence envers la population, le MSSS a invité les directions d’établissements à répondre aux demandes d’information concernant les taux d’infections nosocomiales qui prévalent dans leur établissement. C’est dans cette perspective que, depuis 2005, les données issues des programmes provinciaux de surveillance obligatoire des infections nosocomiales sont diffusées sur le site Internet de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Dernière mise à jour : 23 novembre 2018, 15:14

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page