Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Avertissement de froid extrême : Les ministres McCann, Carmant et Blais invitent à la vigilance en raison des risques pour la santé des personnes

Québec, le 18 janvier 2019

À la veille d’une vague de froid intense qui s’abattra sur le Québec au cours des prochaines heures, la ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, monsieur Lionel Carmant, ainsi que la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais, invitent la population à demeurer vigilante afin de prévenir les effets directs et indirects du froid sur la santé, en particulier en ce qui concerne les personnes vulnérables.

Parmi les risques que constitue le froid pour la santé, notons les engelures et l’hypothermie. Il peut également avoir des effets néfastes sur les personnes atteintes de maladies respiratoires telles que l’asthme, les bronchites chroniques et l’emphysème, de maladies cardiovasculaires et de maladies chroniques comme le diabète et l’insuffisance cardiaque ou les personnes qui prennent des médicaments qui les rendent sensibles au froid. Rappelons également que certaines personnes, comme les aînés, les enfants et les personnes en situation d’itinérance, sont particulièrement vulnérables aux effets de telles conditions climatiques.

Pour toutes ces personnes et pour l’ensemble de la population, il demeure donc essentiel de prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé et éviter de s’exposer à des risques inutiles. Pour des activités à l’extérieur, il est recommandé

                                                                                                

  • de s’habiller en mettant plusieurs couches de vêtements;
  • de bien se couvrir la tête, le nez, la bouche, le cou, les mains et les pieds;
  • de porter de bonnes bottes chaudes;
  • de maintenir un niveau régulier d’activité, par exemple en marchant constamment;
  • de limiter les efforts trop rigoureux, comme pelleter de la neige ou courir;
  • de prendre des répits pour se réchauffer dans un endroit chaud, en cas de longues périodes d’exposition au froid;
  • d’éviter de mouiller ses vêtements (les changer au besoin);
  • et d’éviter de fumer ou de consommer des boissons alcoolisées.

Citations :

« En période de froid intense comme celle qui sévira sur le Québec, il faut redoubler de vigilance en se protégeant personnellement et en veillant sur les personnes qui nous entourent, particulièrement les personnes plus vulnérables. Je suis particulièrement interpellée par le sort des personnes en situation d'itinérance. Je tiens à rappeler que des ressources sont mises à leur disposition pour leur éviter de passer la nuit à l'extérieur ou leur permettre de se réchauffer pendant quelques heures. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Les enfants, et tout particulièrement les tout-petits et les nourrissons, sont plus susceptibles de subir des complications liées au froid intense, telles des engelures. Il est avisé de limiter les périodes d’activités extérieures et d’être attentif aux changements de la peau des extrémités du corps et d’autres surfaces exposées directement au froid. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« Les périodes de froid intense représentent un risque important pour nos aînés, qui sont souvent fragilisés par des problèmes de santé ou seuls à domicile. J’invite les Québécoises et les Québécois qui ont des aînés dans leur entourage à s’assurer que ces personnes sont en sécurité et à leur offrir l’accompagnement nécessaire s’ils doivent aller à l’extérieur. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Précautions supplémentaires :

Pour les personnes qui demeurent à la maison, certaines précautions supplémentaires doivent être prises pour s’assurer d’être en sécurité :

  • bien chauffer son domicile et empêcher les infiltrations d’air froid par les portes et les fenêtres;
  • s’assurer d’une bonne aération en cas d’utilisation d’un système de chauffage d’appoint ou d’un poêle à bois;
  • pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, ne pas utiliser d’appareils à moteur à combustible comme de l’essence ou du propane à l’intérieur et installer un avertisseur de monoxyde de carbone;
  • en cas de panne électrique, installer la génératrice à l’extérieur de la demeure ou de tout bâtiment habité et le plus loin possible des fenêtres.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page