Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Chaleur extrême – Le Gouvernement du Québec rappelle les mesures mises en place et les précautions à prendre

Québec, le 5 juillet 2018

Alors que la période de chaleur extrême qui sévit sur le Québec depuis plusieurs jours tire à sa fin, le Gouvernement du Québec rappelle l’importance de demeurer vigilant et de prendre les précautions nécessaires pour éviter des problèmes de santé. La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, et le directeur national de santé publique, monsieur Horacio Arruda, ont d’ailleurs dressé aujourd’hui le bilan des mesures prises dans le réseau de la santé et des services sociaux.

À l’heure actuelle, trente-trois décès potentiellement liés à la chaleur ont été rapportés au cours des derniers jours. Ces décès sont survenus chez des personnes vivant dans la communauté, soit hors des établissements du réseau, et souvent vulnérables (problèmes de consommation, maladies chroniques, maladie mentale, etc.). Il s’agit de données préliminaires et les directions régionales de santé publique poursuivent leurs investigations.

Citations :

« Il est important de rappeler que personne n’est à l’abri des effets de la chaleur extrême sur la santé, mais que certaines personnes sont plus vulnérables. Avant même le début de cet épisode de chaleur extrême, les autorités de santé publique étaient aux aguets et plusieurs moyens ont été déployés dans les régions les plus touchées. D’ailleurs, aucun décès lié à la chaleur n’a été, jusqu’à maintenant, rapporté dans les établissements de santé et de services sociaux du Québec. Heureusement pour tous, la situation devrait revenir à la normale sous peu. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

« Comme la chaleur extrême peut entraîner une détérioration rapide de l’état de santé, on ne répétera jamais assez qu’il est primordial de s’hydrater, de se rafraîchir, de se protéger de la chaleur et de contacter ses proches, particulièrement ceux qui sont en perte d’autonomie ou qui vivent seuls. Les différentes régions continuent à surveiller la situation de près et déploient leurs interventions pour prévenir et prendre soin des personnes vulnérables hébergées ou vivant dans la communauté. »

Horacio Arruda, directeur national de santé publique

Faits saillants :

Plusieurs mesures sont en place dans le réseau de la santé et des services sociaux afin d’éviter des effets néfastes de la chaleur extrême chez les usagers.

Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) :

  • Pour les nouvelles constructions et bâtiments existants qui font l’objet de travaux majeurs de rénovation, une ventilation mécanique avec déshumidification de l’air est prévue, ce qui permet de fournir un air « tempéré » aux occupants.

  • Pour ce qui est des constructions existantes, les CHSLD doivent prévoir, par unité de vie, une aire de refuge climatisée ou restant fraîche. L'aire peut être installée de façon temporaire mais doit être accessible en tout temps en période de chaleur intense.
  • Rappelons aussi que tous les résidents qui le désirent peuvent se munir d'un petit climatiseur, d’un ventilateur ou d’un déshumidificateur.

Centres hospitaliers :

  • Les nouvelles constructions sont entièrement climatisées et toutes les fenêtres sont fixes.
  • Dans les installations plus anciennes, plusieurs secteurs névralgiques, soit le bloc opératoire, les unités de soins intensifs et l’urgence, sont climatisés.

  • Pour ce qui est des unités de soins construites depuis plusieurs années, celles-ci n’ont pas de climatisation, mais les chambres sont toutefois munies de fenêtres ouvrantes.

Mesures de précaution :

  • En ce qui concerne les bébés et les enfants, il est recommandé de les hydrater plus souvent, de leur couvrir la tête à l’aide d’un chapeau à large bord et d’éviter de les laisser sous la lumière directe du soleil. Enfin, ne jamais les laisser seuls dans une pièce mal aérée ou dans une voiture stationnée, même si les fenêtres sont ouvertes.
  • Pour plus d’information sur les effets de la chaleur sur la santé et les précautions recommandées : Québec.ca.
  • Il est également possible de communiquer, en tout temps, avec Info-Santé au 8-1-1 ou encore de se renseigner auprès d’un professionnel de la santé. En cas d’urgence, il faut composer le 9-1-1.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018