Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Chaleur extrême : le ministère de la Santé et des Services sociaux rappelle les précautions à prendre

Québec, le 29 juin 2018

Alors que plusieurs régions du Québec traverseront une période de chaleur extrême au cours des prochains jours, le ministère de la Santé et des Services sociaux invite la population à faire preuve de vigilance et à prendre certaines précautions pour éviter des problèmes de santé.

Les effets de la chaleur extrême affectent tout le monde, mais peuvent être particulièrement néfastes pour les bébés et les enfants, les personnes âgées, les personnes en perte d’autonomie ou qui vivent seules ainsi que les personnes souffrant de maladies chroniques, de problèmes sévères de santé mentale ou de dépendance à l’alcool et aux drogues. 

Citation :

« Personne n'est à l'abri des effets de la chaleur extrême sur la santé, mais certaines personnes sont plus vulnérables. Étant donné que la chaleur extrême peut entraîner une détérioration rapide de l’état de santé, il est important de prendre des nouvelles de ses proches, surtout ceux qui sont en perte d’autonomie ou qui vivent seuls, afin de s’assurer qu’ils se portent bien. En ce qui concerne les bébés et les enfants, il est recommandé de les hydrater plus souvent, de leur couvrir la tête à l’aide d’un chapeau à large bord et d’éviter de les laisser sous la lumière directe du soleil. Enfin, ne jamais les laisser seuls dans une pièce mal aérée ou dans une voiture stationnée, même si les fenêtres sont ouvertes. »

Yves Jalbert, directeur général adjoint de la protection de la santé publique

Faits saillants :

  • Parmi les effets de la chaleur extrême, notons les maux de tête, les crampes musculaires, la fatigue inhabituelle ou l’épuisement, les urines foncées, l’enflure des mains, des pieds et des chevilles ainsi que, dans certains cas, une température corporelle élevée.
  • Rappelons que les périodes de chaleur extrême se distinguent des périodes dites de chaleur accablante par des seuils de température élevés et soutenus augmentant le risque d’atteinte à la santé. Il faut que la température maximale dépasse 33°C et que la température minimale dépasse 20°C, et ce, sur une période de trois jours consécutifs. Dans certaines régions plus froides du Québec, les seuils à considérer peuvent être plus bas, tels que 31°C le jour et 16°C le soir et la nuit.
  • Pour plus d’information sur les effets de la chaleur sur la santé et les précautions recommandées : Québec.ca.
  • Il est également possible de communiquer, en tout temps, avec Info-Santé au 8-1-1 ou encore de se renseigner auprès d’un professionnel de la santé. En cas d’urgence, il faut composer le 9-1-1.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018