Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #35

Télésanté : qu’est-ce que le NHS peut apprendre de l’expérience de la
Veterans Health Administration des États-Unis ? 

Résumé

Publiée sur le site Web 2020health.org Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., cette étude comparative examine l’implantation de la télésanté à la Veterans Health Administration des États-Unis, le plus grand déploiement en la matière à l’échelle mondiale. De même que l’annonce du gouvernement britannique des résultats positifs des essais Whole System Demonstrators et le lancement du programme 3 Million Lives, ce rapport arrive à point pour aider les acteurs britanniques à planifier la mise en oeuvre de la télésanté à grande échelle.

Contexte

La US Veterans Health Administration (VHA) est une organisation financée par des fonds publics qui offre des services à une population de 23 millions de vétérans américains avec un budget annuel de plus de £30 milliards. Cette organisation a de nombreux points en commun avec le National Health Service (NHS) britannique. Des études approfondies montrent que le VHA offre des soins de meilleure qualité et à moindres coûts que les autres systèmes de santé aux États-Unis. Avec une stratégie centrée sur l’objectif de “garder les patients en santé”, le VHA soutient les patients qui ont des maladies chroniques par des soins à distance et par la promotion de l’autonomie des patients dans le suivi de leurs conditions de santé. Cette stratégie a mené à une réduction significative de la demande de soins et à un élargissement des cliniques externes. À cet égard, le NHS peut retenir plusieurs leçons de cette stratégie globale du VHA de soins intégrés et d’utilisation des technologies de télésanté.

Analyse / résultats

Dans les dernières décennies, le VHA a implanté et évalué un programme majeur de télésanté à domicile pour faciliter l’accès aux soins dans tout le pays. L’objectif était d’améliorer la santé de populations et d’individus spécifiques en offrant “les bons soins, au bon endroit et au bon moment”. En 2011, près de 50 000 patients du VHA ont reçu des services de télésanté et une demande croissante est projetée.

L’objectif initial du programme était la gestion active des maladies chroniques et des troubles de stress post-traumatique. Le programme a été élargi par la suite pour cibler maintenant la prévention primaire de ces conditions à travers des programmes comme la gestion de l’obésité. Le modèle pour une offre de soins de télésanté a été défini à l’échelle nationale, avec des équipes de coordination locale des soins dans chacune des 21 régions désignées.

Conclusions

Pour réussir l’énorme défi de soigner efficacement des millions de patients avec des maladies chroniques, le VHA sert d’un excellent modèle pour le NHS en rehaussant la nouvelle gestion des soins et des services en télésanté.

Conséquences, recommandations

Eu égard aux leçons apprises par l’expérience de la VHA, voici un plan en 10 points pour avoir un impact sur la télésanté dans le NHS rapidement:

Un développement axé sur le changement:

1. Le succès dépend de l’engagement et du leadership envers “les soins à distance” en réduisant le déséquilibre des dépenses entre les hôpitaux et les soins primaires et en faisant un meilleur usage des ressources cliniques.

2. Un service de télésanté nécessite un investissement considérable et du temps pour générer des résultats. Cela nécessite aussi un changement substantiel à l’infrastructure organisationnelle (formation et développement des compétences) et un système de gestion de la performance.

3. Les parcours de soins qui inclut la télésanté bénéficieront d’un design et d’une accréditation au niveau national, c’est-à-dire, par le National Institute of Health and Clinical Excellence.

Résultats du programme de télésanté

4.  Pour atteindre l’efficience du VHA au niveau de la logistique et des ressources humaines (entre 20 et 56% de réduction de l’utilisation des services par les patients, variant selon la condition de santé), le NHS doit trouver des moyens d’offrir une augmentation graduelle de l’implantation de la télésanté.

Les profils des patients

5. Des bonnes pratiques dans les méthodologies de sélection des patients sont critiques au succès de tout programme de télésanté. La stratification du risque doit être utilisée pour identifier les patients qui ont le plus besoin de soutien à distance, puisque la télésanté n’est pas appropriée pour tous les patients.

La coordination des soins et la télésanté

6. Ceux qui gèrent l’offre de télésanté n’ont pas besoin d’être présents localement avec les patients, mais doivent interagir étroitement avec le responsable clinique des soins primaires/communautaires. En particulier, la télésanté nécessite l’établissement d’un service centralisé de coordonnateurs des soins sur une base locale/régionale plutôt qu’un ajout de ressources au Community Matron District existant.

Changer la culture

7. Pour accorder la confiance nécessaire pour des références à un service de télésanté, l’engagement de cliniciens est essentiel, basé sur des données probantes claires sur les bénéfices pour des patients en particulier et pour certaines conditions de santé.

Formation

8. La formation est vitale pour l’efficacité et la stabilité des services, avec des données appropriées pour soutenir l’offre de service et la prise de décision.

Intégration au dossier de santé électronique

9. En l’absence d’un dossier de santé commun pour les patients (comme c’est généralement le cas dans le NHS), il y a un besoin d’intégration et de partage des données entre les services de télésanté et les soins primaires, en utilisant les définitions et les interfaces de standardisation de l’industrie.

Financement et remboursement

10. Les besoins pour le financement nécessitent des politiques durables de remboursement en particulier ce qui concerne la révision des tarifs.

Source du document

Telehealth : what can the NHS learn from experience at the U.S. Veterans Health Administration? Fichier PDF.