Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #14

Renforcer les soins de santé primaires et les soins aux malades chroniques :

innovation des États pour transformer et lier les pratiques

Résumé

Ce rapport examine le rôle des États dans la réorganisation des soins de santé primaires et des soins aux malades chroniques pour offrir des soins plus efficients et efficaces. Grâce à de courtes études de cas basées sur des entrevues avec des fonctionnaires de l’État et des médecins au Colorado, au Michigan, en Caroline du Nord, en Oklahoma, en Pennsylvanie et au Vermont, les auteurs présentent plusieurs méthodes susceptibles de créer des systèmes de santé de haute performance en ciblant les atouts locaux et régionaux.

Contexte

Le débat qui a précédé l’adoption du Affordable Care Act en mars 2010 aux États-Unis portait essentiellement sur l’amélioration de l’accès aux soins. Il est cependant largement reconnu que si une attention n’est pas également portée aux coûts et à la qualité des soins, les Etats-Unis feront face à une augmentation incontrolée des coûts et à une diminution de la performance du système de soins. Les enjeux sont complexes et il n’existe pas de solution-miracle à ces problèmes. Ce document analyse les rôles des États dans la réorganisation des soins primaires pour offrir des soins plus efficients et efficaces en portant une attention aux petits établissements de soins. Les gouvernements fédéraux et étatiques jouent un rôle important en établissant les bases de l’organisation des soins primaires. Plusieurs initiatives récentes ont été prises pour renforcer l’offre de soins primaires, mais ces actions sont concentrées de manière marquée sur de grandes polycliniques. Le défi demeure d’orienter les efforts de réorganisation vers les plus petits établissements de soins.

Analyse / résultats

Les initiatives étatiques soulignées dans ce rapport montrent que les États travaillent à créer des systèmes de santé hautement performants en utilisant des approches et des stratégies politiques qui impliquent les forces et les différences des niveaux locaux et régionaux. Il faut noter qu’il y a une grande variabilité des environnements géographiques, économiques et sociaux dans ces différents États.

Les résultats montrent quelques approches clés :

  • La Pennsylvanie et le Vermont ont eu un grand support du gouverneur (et au Vermont de la législature) pour diriger les efforts sur la gestion des soins des maladies chroniques et du contrôle des coûts des soins.

  • Au Michigan et en Oklahoma, les agences étatiques exercent leur influence pour convier le public et le secteur privé à planifier conjointement les transformations des établissements étatiques de soins primaires.

  • Les États utilisent une variété d’incitatifs financiers pour rembourser les dispensateurs de soins primaires pour des éléments habituellement non remboursés.

  • Les États supportent les cliniques pour bâtir l’infrastructure des soins orientés vers le patient autant dans les cliniques de soins primaires qu’à travers tout le continuum de soin. Par exemple, le Colorado a financé un centre médical communautaire pour faciliter l’accès des patients aux ressources communautaires. La Caroline du Nord a embauché des coordonnateurs de réseaux régionaux qui font le pont entre les cliniques.

  • Les États peuvent aider les établissements à établir des cibles d’excellence et de qualité et aider à mesurer et à analyser la progression.

  • Les États régulent et certifient les établissements afin qu’ils rencontrent les exigences d’une offre de soins optimale.

Les États soutiennent les petits établissements en accordant des incitatifs financiers et de la formation.

Conclusions

Dans l’avenir, les politiques fédérales et étatiques joueront un rôle significatif dans le soutien de l’offre de soins primaires. Plusieurs éléments du Affordable Care Act appuient le développement de la main-d’œuvre, le financement et les innovations cliniques dans les soins primaires. Plusieurs États poursuivront leurs expériences pour renforcer les soins primaires. Ces efforts pourraient être guidés par les connaissances qui émanent de ces diverses initiatives des États novateurs. Finalement, la participation au système Medicare apparaît comme un accélérateur potentiel de ces changements dans les prochaines années.

Conséquences, recommandations

Les actions politiques relevées dans cette étude mettent l’emphase sur cinq thèmes stratégiques qui seront cruciaux pour influencer le changement :

  1.  Le leadership et les ententes contractuelles : rassembler le public, le secteur privé et les parties prenantes et établir des conventions pour le paiement des soins ;

  2. Les incitatifs financiers : utiliser des stratégies variées pour payer les dispensateurs de soins pour des éléments généralement non-remboursés et pour récompenser leurs résultats ;

  3. Le support à l’infrastructure : partager les services pour développer une approche de travail en équipe, soutien et organisation par les États de la formation et  de la circulation de l’information ;

  4. Suivi et diffusion de l’information : collecter les données sur les processus et les résultats et les diffuser.

Certification et reconnaissance : rencontrer les critères de certification des organisations externes (comme le National Committee for Quality Assurance) pour optimiser les soins primaires et que les États instaurent des évaluations pour s’assurer de la conformité.

Source du document

Strengthening Primary and Chronic Care: State Innovations to Transform and Link Small Practices. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.