Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Rechercher

Rechercher :

Voici les résultats de votre recherche :

51 résultat(s) trouvé(s)

France – Urgences : la moitié des patients restent moins de deux heures à l’urgence, sauf ceux que l’on maintient en observation

Une enquête nationale menée pour le ministère des Affaires sociales et de la Santé de France s’est penchée sur l’utilisation des urgences dans 736 points d’accueil. Le rapport décrit le temps d’attente (moins de deux heures pour la moitié des patients, plus longtemps pour ceux qui ont séjourné en unité d’hospitalisation de courte durée), ainsi que les principales causes des consultations (les lésions traumatiques dans 36 % des cas) et les groupes d’âge qui ont le plus souvent recours aux urgences (les personnes âgées de 75 ans et plus et les nourrissons).

Québec - Apprendre des meilleurs : étude comparative des urgences du Québec

Ce rapport du Commissaire à la santé et au bien-être documente la performance des urgences du Québec et lie cette performance aux pratiques et aux processus mis en place dans les urgences, permettant d’apprendre des milieux les plus performants. Le rapport comprend une analyse des données sur les urgences, un examen de leurs pratiques et processus, et intègre les résultats d’une séance de délibération avec le Forum de consultation du Commissaire.

Italie - Est-ce que la prolongation des heures d’ouverture des soins de santé primaires réduit l’utilisation des services des urgences?

Does the extension of primary care practice opening hours reduce the use of emergency services? La surpopulation dans les services des urgences générant des inefficacités, les auteurs de cette étude italienne ont cherché à savoir si le fait d’offrir des services de soins de santé primaires ouverts 12 heures par jour permettrait de réduire le nombre de visites inappropriées aux services des urgences. Les résultats dans huit hôpitaux ont montré que l’amélioration de l’accessibilité aux soins de santé primaires réduisait l’attente aux urgences.

France - Trouver un lit après les urgences : une tâche plus facile pour les petits établissements hospitaliers

Selon un nouveau document publié par la DREES, un passage aux urgences sur cinq est suivi d’une hospitalisation en dehors du service des urgences. Dans un cas sur cinq, il faut appeler plusieurs services pour trouver une place au patient. Parmi les personnes hospitalisées dans l’établissement où elles ont eu recours au service des urgences, une sur dix n’est pas hospitalisée dans un service adapté à sa pathologie.

Québec - Utilisation des urgences en santé mentale et en santé physique au Québec

Ce rapport du Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) vise à présenter l’évolution de la situation dans les urgences depuis la mise en place des importantes réformes qu’a connues le réseau de la santé et des services sociaux depuis 2015. En ce qui concerne la santé physique, l’étude montre qu’au cours des trois dernières années, la situation dans les urgences du Québec s’est améliorée pour l’ensemble des 11 indicateurs retenus. Toutefois, le vieillissement de la population durant cette période a annulé une partie des gains réalisés.

France - Urgences : sept patients sur dix attendent moins d’une heure avant le début des soins

L’accueil et l’orientation aux urgences se réalisent dans la demi-heure qui suit l’arrivée pour neuf patients sur dix et le début effectif des soins dans l’heure pour sept patients sur dix, selon un document publié en août 2015 par la DREES de France. Cette prise en charge médicale est d’autant plus rapide que l’état de la personne est jugé grave : patient amené par le service mobile d’urgence et de réanimation (87 % dans l’heure), accueil en salle des urgences vitales, détresse respiratoire ou douleur thoracique (80 % dans l’heure).

France – Lancement d’un programme national d’amélioration de la gestion des lits auprès de 150 établissements de santé

Le 26 avril 2013, la ministre des Affaires sociales et de la Santé de France a annoncé le lancement d’un programme conçu pour désengorger les urgences au bénéfice des patients, des professionnels et des établissements. Les agences régionales de santé (ARS) ont ciblé 150 établissements qui seront accompagnés par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) pour mettre en oeuvre une nouvelle organisation des urgences.

Canada - Ontario : les gens attendent moins longtemps aux urgences, mais pas tous

Les gens voient un médecin plus rapidement quand ils arrivent aux services des urgences et, de manière générale, attendent moins longtemps, malgré un flux sans cesse croissant de personnes qui vieillissent et sont plus malades. En outre, la plupart des habitants de la province sont satisfaits des soins qui leur sont prodigués aux urgences. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport publié par Qualité des services de santé Ontario.

Québec – Les urgences au Québec : évolution de 2003-2004 à 2012-2013

Le Commissaire à la santé et au bien-être rend publics ses constats et son analyse sur l’évolution de la situation des urgences au Québec au cours des 10 dernières années. Les données révèlent, entre autres, une situation préoccupante pour les personnes âgées et un gain d’efficience chez les moins de 65 ans.

France - Urgences hospitalières en 2013 : des organisations différentes selon le niveau d’activité

La DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) présente, dans ce bulletin, les caractéristiques des urgences hospitalières sur tout le territoire français et souligne les variations dans leur organisation et leurs ressources. Les différences entre les urgences d’établissements publics et privés sont également documentées.

Irlande - Rapport du groupe de travail sur les départements d’urgence

Le Plan d’action du groupe de travail sur les soins d’urgence mis sur pied en 2013 pour trouver des solutions au surpeuplement des urgences a été rendu public le 2 avril dernier. Il présente une série d’actions visant à optimiser les capacités hospitalière et communautaire, à améliorer les processus et à optimiser le leadership, la planification et la surveillance.

France - Analyse des déterminants territoriaux du recours aux urgences non suivi d’une hospitalisation

Dans ce document de travail de l’IRDES, les auteurs tentent d’établir le rôle de la configuration des soins primaires au niveau d’un territoire sur les passages aux urgences non suivis d’une hospitalisation. L’étude s’inscrit dans le cadre des travaux menés par l’IRDES sur l’évaluation des expérimentations Paerpa (Parcours santé des aînés), qui visent à améliorer le parcours de soins des personnes âgées en favorisant la coordination entre les différents acteurs sanitaires, médico-sociaux et sociaux.

France - Enquête nationale sur les structures des urgences hospitalières, juin 2013

Cette enquête, publiée par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes de France, décrit les raisons pour lesquelles les patients ont recours aux urgences hospitalières et les difficultés rencontrées lors de leur prise en charge. Elle offre aussi une vue de l’évolution du profil des pathologies au cours de la décennie.

Québec - Organisation des services d’urgences hospitalières pour la clientèle nécessitant des soins psychiatriques : modèles et interventions visant à réduire la durée de séjour et les temps d’attente - Plan de réalisation

L’Unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé et services sociaux (UETMISSS) du CIUSSS de la Capitale-Nationale a publié ce plan en mars 2018. Il décrit des stratégies trouvées dans la littérature pour améliorer le délai de prise en charge des usagers ambulatoires et sur civières qui séjournent aux urgences hospitalières pour un état de crise de nature psychiatrique. Les interventions et les modèles d’organisation des services implantés ailleurs au Canada et dans des pays comparables sont décrits, ainsi que les étapes de la trajectoire de service.

Royaume-Uni - Les liens entre un meilleur accès aux soins de santé primaires et les visites aux urgences

Associations between Extending Access to Primary Care and Emergency Department Visits: A Difference-In-Differences Analysis Élargir l’accès aux soins de santé primaires en ouvrant les soirs et les fins de semaine est vu comme un moyen de réduire le recours aux services d’urgence et la pression sur les services hospitaliers. Grâce à une analyse des dossiers administratifs hospitaliers et des données provenant de cliniques avec et sans accès étendu, cette étude menée à Manchester a trouvé que l’accès sept jours sur sept était associé à des réductions dans les visites aux urgences.

Québec - Portrait of rural emergency departments in Québec and utilization of the provincial emergency department management Guide: cross sectional survey

Les services d’urgence en milieu rural constituent des filets de sécurité importants pour les 20 % de Canadiens qui vivent en milieu rural. Cette étude fournit une description détaillée des services d’urgence offerts en milieu rural au Québec et de l’utilisation du Guide de gestion des urgences de la province. Les auteurs soulignent que le modèle québécois fait bonne figure parmi ses pairs canadiens.

Canada - Changement dans l’utilisation des soins de santé suite à un plan de coordination des soins

Change in health care use after coordinated care planning: a quasi-experimental study Réalisée dans la région de Hamilton-Niagara dans le sud de l’Ontario, cette étude visait à déterminer s’il y avait une différence dans l’utilisation des services de santé (nombre de visites aux urgences, nombre d’hospitalisations et durée des séjours à l’hôpital) entre 600 patients qui avaient un plan de soins coordonnés comparativement à un groupe témoin de patients sans plan de soins. Les résultats montrent que les bénéficiaires du plan de soins avaient moins de visites aux urgences.

Canada – Comparaison des modèles de soins de santé primaires en Ontario selon la démographie, la casuistique et l’utilisation des unités d’urgence, de 2008-2009 à 2009-2010

Comparison of primary care models in Ontario by demographics, case mix and emergency department use, 2008-2009 to 2009-2010 Cette étude, réalisée par l’Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES), compare les modèles de soins primaires et conclut que les centres de santé communautaire (CSC) de l’Ontario représentent le moyen le plus efficace d’éloigner la population des urgences des hôpitaux. L’étude constate que les clients des CSC visitent les urgences 21 % moins souvent que les consommateurs d’autres soins primaires, et que les CSC réussissent à donner aux populations démunies un accès plus facile aux services qui leur sont nécessaires.

États-Unis - Degré de préparation des États face aux urgences de santé publique : de profondes inégalités persistent

La Robert Wood Johnson Foundation (RWJF) publie les résultats du National Health Security Preparedness Index 2017, une évaluation annuelle de l’état de préparation des 50 États américains aux urgences de santé publique. Des inégalités importantes dans le degré de préparation persistent, les États du sud et de l’ouest étant loin derrière les États du nord-est et du Pacifique.

Royaume-Uni – Le premier ministre annonce 500 M£ pour atténuer les pressions exercées sur les urgences

Après le rude hiver de l’an dernier au Royaume-Uni, le gouvernement annonce un investissement supplémentaire dans les urgences pour s’assurer qu’elles sont mieux préparées cette année. Le financement est destiné aux départements davantage sous pression et aux services, à l’extérieur des unités d’urgence, susceptibles de réduire les visites à l’urgence.

International – L’OCDE publie une nouvelle série d’analyses en matière de santé publique

Décrivant les systèmes de santé publique des 34 pays de l’OCDE, ces rapports fourniront des analyses et des recommandations politiques qui mettent en évidence de bonnes pratiques et des innovations. Les sujets abordés comprennent l’obésité, la consommation d’alcool, les bilans de santé, le dépistage préventif, les urgences de santé publique et plus encore.

Royaume-Uni - Horizontal ou vertical : de quelle manière intégrer? Approches pour l’intégration des services communautaires et conséquences pour les urgences en milieu hospitalier

Horizontal or Vertical: Which way to integrate? Approaches to community services integration and consequences for emergency hospital activity. A case study based on the Transforming Community Services Policy En 2010, la politique de transformation des services communautaires du gouvernement du Royaume-Uni a exigé une rupture totale entre les fonctions politiques/financement et de provision des soins dans les hôpitaux d’urgence. Huit ans plus tard, cette étude de cas explore l’impact de ce choix sur l’utilisation de l’hôpital d’urgence par les Britanniques ainés et considère les implications plus larges pour le National Health Service (NHS) dans le développement de nouveaux modèles de soins.

Québec - Baromètre CIRANO 2018

Ce rapport fait le point sur les préoccupations des Québécois sur des enjeux de société. La santé demeure la principale source de préoccupation, avec 79 % des Québécois considérant que l’engorgement des urgences constitue un risque très important pour la province. Le pourcentage des gens inquiets concernant l’accès aux services de santé a diminué légèrement, passant de 77 % en 2011 à 70 % en 2018.

France - Assurer le premier accès aux soins - Organiser les soins non programmés dans les territoires

Le présent rapport porte sur les soins non programmés, entendus comme ceux devant répondre à une urgence ressentie, mais ne relevant pas médicalement de l’urgence et ne nécessitant pas une prise en charge par les services hospitaliers d’accueil des urgences. Le rapport présente des initiatives de structuration de la prise en charge des soins non programmés, mais considère qu’un cadre général est nécessaire pour assurer leur mise en place systématique. Le rapport énumère des composantes essentielles d’un tel cadre.

Canada - L’attente à l’urgence continue d’augmenter

Le temps d’attente des patients dans les services d’urgence (SU) canadiens avant leur admission à l’hôpital augmente, d’après de nouvelles données publiées par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Le temps d’attente des patients qui ont reçu leur congé au SU, soit la majorité des visites à l’urgence, est demeuré relativement stable. Les données de l’ICIS montrent que 90 % des visites au SU pour les patients qui sont ensuite admis à l’hôpital ont duré 32,6 heures ou moins en 2016-2017 — c’est donc dire qu’un patient sur 10 a attendu plus longtemps encore. Il s’agit d’une augmentation de 3,3 heures par rapport à 2015-2016 (29,3 heures).

Canada - La transition vers des soins de proximité pour les patients souffrant d’une maladie chronique réduit considérablement le nombre d’hospitalisations

La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) publie les résultats d’une initiative qui fait passer les soins de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) de l’hôpital à la maison. Menée dans six régions sanitaires du Canada, l’initiative a considérablement réduit les visites aux urgences et les réadmissions à l’hôpital tout en améliorant la qualité de vie des patients et des aidants naturels.

Canada - Accès aux soins de santé primaires et utilisation des départements d’urgence : théorie et données probantes

Primary Care Access and Emergency Department Utilization: Theory and Evidence from Canada S’intéressant à l’incidence des incitations pour les médecins d’offrir des services médicaux après les heures normales, les auteurs de cet article ont développé un modèle suggérant que la réduction dans l’utilisation des urgences est liée à l’accès élargi aux soins de santé primaires. Des tests avec les données administratives de soins de santé de l’Ontario de 2004 à 2013 ont produit des résultats compatibles avec ces prédictions.

Canada – L’Ontario finance des équipes de soins regroupés en vue d’améliorer l’expérience des patients

Les patients de six collectivités à l’échelle de la province bénéficieront désormais d’une approche dite de soins regroupés permettant aux gens de faire une transition plus fluide de l’hôpital à la maison. Le modèle de soins regroupés prévoit un paiement unique à une équipe de fournisseurs de soins afin de répondre aux besoins des patients en cette matière, tant à l’hôpital qu’à domicile. Alors que le patient avance dans le système et qu’il revient chez lui, la majeure partie de son équipe de soins demeure, quant à elle, la même. Les services sont coordonnés en fonction des besoins du patient, ce qui signifie moins de visites aux services des urgences et moins de risques d’être réadmis à l’hôpital.

Nouvelle-Zélande – Utilisation des urgences et expérience du patient en Nouvelle-Zélande

Deux rapports ont été publiés par le gouvernement de la Nouvelle-Zélande le 12 septembre 2013. Le premier porte sur le nombre de personnes qui ont utilisé un service d’urgence au cours des 12 mois précédents. Il examine les raisons qui les ont amenées à l’urgence et se demande si elles croyaient qu’elles auraient pu être reçues dans une clinique médicale si le traitement y avait été offert. Le deuxième rapport présente la perception des gens quant aux services qu’ils reçoivent des médecins généralistes, des infirmières praticiennes, des médecins d’urgence et des médecins spécialistes. Les expériences en matière de continuité des soins sont également documentées.

Nouvelle-Zélande – Ciblons le temps d’attente

Targeting waiting times Ce rapport, publié par le ministère de la Santé de la Nouvelle-Zélande, examine comment les District Health Boards atteignent trois cibles en matière d’accès aux soins : des séjours plus courts aux urgences, un meilleur accès à la chirurgie élective et un moindre temps d’attente pour le traitement du cancer. Neuf études de cas décrivent les initiatives, les innovations et les organisations qui contribuent à ces améliorations.

Belgique – Manuel pour une tarification des interventions hospitalières basée sur les coûts

Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé vient de lancer ce manuel qui facilitera une fixation des prix des interventions hospitalières basés sur les coûts réels. Le manuel décrit la méthodologie à suivre pour les calculs et donne notamment le coût d’une unité de temps de travail de l’infirmière ou du médecin spécialiste, mais aussi celui de l’utilisation du bloc opératoire ou d’une admission aux urgences.

Nouvelle-Zélande – Cibler les urgences : des séjours plus courts dans les unités d’urgence

Targeting emergencies : shorter stays in emergency departments En juillet 2009, le gouvernement s’est engagé à améliorer la qualité et à réduire les délais d’attente pour les soins que les Néo-Zélandais reçoivent dans les unités d’urgence en fixant des temps d’attente plus courts. Cette cible demandait aux District Health Boards, qui gèrent les hôpitaux publics, de s’assurer que 95 % des patients sont admis, transférés ou obtiennent leur congé de l’unité d’urgence dans un délai maximum de six heures. Cette publication analyse la façon dont les responsables ont travaillé pour atteindre cette cible et expose les gains obtenus grâce à la créativité, au travail d’équipe et au dévouement du personnel hospitalier.

Canada – De nouvelles approches audacieuses sont nécessaires pour prévenir la congestion dans les hôpitaux d’ici 2020

Un rapport rendu public par le Collège des médecins de famille de l’Ontario lance un appel pour mettre davantage l’accent sur la médecine familiale et les soins de santé primaires afin de fournir aux Ontariens ce dont ils ont besoin et ce qu’ils désirent en matière de soins de santé et éviter qu’ils n’engorgent les hôpitaux et leurs urgences d’ici 2020. Intitulé Vision 2020. Raising the bar in family medicine and Ontario’s primary care sector, le rapport est soutenu par une enquête effectuée par Harris-Decima pour le compte du Collège.

Canada – L’engorgement des départements d’urgence et le blocage d’accès

Dans cet énoncé de position, l’Association canadienne des médecins d’urgence (ACMU) propose des normes nationales de rendement pour les urgences dans le but d’aider à trouver des lits beaucoup plus rapidement pour les patients admis à l’hôpital. Il suggère une attente médiane d’une heure pour l’évaluation d’un médecin et une attente médiane de deux heures pour le transfert vers un lit d’hôpital.

Portugal – Incidence de l’accroissement des frais d’utilisation sur la demande de services d’urgence : le cas des hôpitaux portugais

The impact of an increase in user costs on the demand for emergency services : the case of Portuguese hospitals Il y a peu de preuves de l’incidence des coûts d’utilisation sur la demande dans les systèmes de santé publique. Cette étude a examiné les effets de l’augmentation des coûts, pour les usagers, sur l’utilisation des services d’urgence sans trouver aucune association. Cependant, l’annulation simultanée du transport gratuit des patients a fait diminuer la demande. Cette constatation appuie l’idée selon laquelle les coûts indirects influencent davantage l’accès au système.

International - Services d’urgence : tendances, déterminants et interventions visant à gérer la demande

Emergency Care Services: Trends, Drivers and Interventions to Manage the Demand Les services d’urgence sont souvent confrontés à de fortes demandes. Ce rapport présente des tendances dans le volume de visites à l’urgence dans 21 pays de l’OCDE. Il décrit les principales raisons des visites, en accordant une attention aux déterminants de la demande et de l’offre. Des approches nationales à l’amélioration des ressources d’urgence sont présentées.

Royaume-Uni - Efficacité de différents modèles de prestation de soins d’urgence. Une revue rapide

What evidence is there on the effectiveness of different models of delivering urgent care? A rapid review Ce document, publié par le National Institute for Health Research, présente des données probantes sur la prestation de soins d’urgence au Royaume-Uni et identifie des lacunes dans les connaissances. Il recommande d’optimiser la collecte sur la demande pour informer la planification des services et souligne des besoins en recherche qui permettraient d’évaluer l’efficacité des différents modèles de prestation de soins d’urgence.

France - Création de l’Agence nationale de Santé publique : remise du rapport de préfiguration à Marisol Touraine

La loi de modernisation du système de santé de France prévoit la création d’une nouvelle agence réunissant l’Institut de veille sanitaire, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé et l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires. Il s’agit de doter la France d’un établissement d’excellence regroupant l’ensemble des missions de santé publique. Ce rapport détaille la démarche, les missions et les principaux enjeux pour le futur établissement.

Royaume-Uni - Est-ce que les personnes attendent plus longtemps pour leurs soins de santé?

Are people waiting longer for health care? Ce rapport se penche sur la performance du National Health Service (NHS) en ce qui a trait à l’accès aux soins de santé au cours des cinq dernières années. L’analyse des données sur les services essentiels (urgences, cancer et soins secondaires et primaires) montre que les temps d’attente pour les soins de cancérologie ont augmenté. Dans l’ensemble, les temps d’attente sont plus courts qu’ils l’étaient il y a 10 ans.

France - Marisol Touraine annonce la création de Santé Publique France, l’agence nationale de santé publique

La ministre a annoncé le 16 mai 2016 la création de Santé Publique France, qui reprend l’ensemble des missions, compétences et pouvoirs exercés par trois établissements publics sous tutelle du ministère des Affaires sociales et de la Santé : l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé; l’Institut de veille sanitaire; et l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires. Ce regroupement lui permet d’intervenir sur l’ensemble du champ de la santé publique : prévention; promotion de la santé; surveillance et observation de l’état de santé de la population; veille et alerte; et réponse aux crises sanitaires.