Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #20

Mesure de la performance pour l’amélioration des systèmes de santé :

expériences, défis et perspectives

Résumé

Étant donné que la performance des acteurs du système de santé est de plus en plus sollicitée, il devient nécessaire de redéfinir cette mesure. Ce volume, d’abord publié en 2009 et maintenant consultable en ligne, répond à ce besoin en présentant les possibilités et les défis associés à la mesure de la performance dans un cadre facile à comprendre.

Contexte

L’objectif de tout instrument de mesure de la performance est double, soit de promouvoir la reddition de comptes et d’améliorer la performance du système de santé. Le système de santé actuel est très complexe et sollicite divers acteurs comme les assureurs, les bailleurs de fonds, les professionnels de soins et les gouvernements centraux et locaux. La mesure des interventions et des résultats de ces acteurs est une condition nécessaire pour rendre compte adéquatement du système de santé offert aux patients. Cette reddition de comptes doit être considérée positivement puisqu’elle permet la transparence et favorise un débat éclairé sur le système de santé. De plus, donner l’assurance que les finances sont utilisées efficacement augmente la motivation du gouvernement et des citoyens à investir des ressources additionnelles dans le système de santé. L’objectif principal de cet ouvrage est de voir comment la mesure de la performance et une reddition de comptes plus complète favorisent l’atteinte des objectifs du système de santé, soit l’augmentation de la qualité, un meilleur rapport coût-efficacité des soins et l’amélioration de la santé de la population.

Analyse / résultats

La mesure de la performance prise isolément ne permet pas d’atteindre ces objectifs. Plusieurs initiatives infructueuses – sans incidence matérielle sur le système de santé ou avec des effets défavorables – sont citées dans cet ouvrage. Par exemple, des mesures qui laissent de côté les rapports sur les schémas de performance, l’abandon d’interventions sur les efforts d’amélioration par les professionnels ou l’utilisation de cibles imposées par les gouvernements centraux induisant des effets défavorables. Pour avoir des effets maximaux, la mesure de la performance doit être harmonisée avec les autres dimensions du système de soins comme le financement, la structure économique, les ententes gouvernementales et la réglementation. De plus, il faut porter une grande attention au contexte politique dans lequel s’implante tout schéma de mesure de la performance. Sans une prise en compte de ces considérations, même les meilleures mesures de la performance seront inefficaces. L’efficacité de toute mesure de la performance doit être évaluée, non pas seulement sur les plans de la statistique, de l’applicabilité et de la validité, mais aussi en fonction des autres objectifs plus larges du système de santé.

Conclusions

Une mesure efficace de la performance ne permet pas d’en assurer l’amélioration si elle est prise isolément sans tenir compte des objectifs plus larges du système de soins. Cet ouvrage insiste sur la nécessité d’examiner la mesure de la performance dans sa totalité. Il n’en reste pas moins que la mesure de la performance est l’un des instruments importants pour assurer l’amélioration du système de santé.

Les systèmes de santé sont à l’aube de l’élaboration des mesures de la performance, domaine qui pourrait prendre beaucoup d’ampleur. Cependant, des considérations politiques doivent aider les décideurs à orienter le système de santé : adopter des mesures dont l’efficacité est démontrée; analyser adéquatement les mécanismes qui ne sont pas clairement établis; surveiller et mettre à jour les systèmes de mesure de la performance en fonction du développement des nouvelles connaissances.

Conséquences, recommandations

Il est important que les décideurs tiennent compte des dimensions qui rendent les indicateurs de performance efficaces en améliorant les systèmes de mesure de la performance et de reddition de comptes. Bien qu’il n’y ait pas de conclusion définitive sur ce sujet, l’expérience démontre que l’adoption de toute politique devrait tenir compte des recommandations suivantes :

  1. Élaborer un cadre conceptuel et une vision claire de la mesure de la performance qui tiennent compte des interactions inhérentes à la reddition de comptes dans le système de santé.
  2. S’assurer que les définitions des indicateurs de performance sont claires et cohérentes et qu’elles correspondent au cadre conceptuel défini.
  3. Construire des indicateurs qui doivent, d’une part, mesurer ce qui est important, c’est-à dire promouvoir la santé, améliorer les soins des patients et assurer l’utilisation prudente des ressources du système de santé. D’autre part, les rendre statistiquement représentatifs, de manière à réduire la manipulation et l’interprétation des données. Enfin, les indicateurs doivent fournir clairement les limites des données, y compris le niveau d’incertitude et la robustesse.
  4. Améliorer la compréhension et l’utilité des données de performance, particulièrement en ce qui concerne l’interprétation par les patients, les bailleurs de fonds et les praticiens.
  5. Augmenter la capacité des gestionnaires et des cliniciens à comprendre et à utiliser cette information. L’utilisation des données de performance doit devenir une dimension intrinsèque de la formation clinique et du développement des compétences des professionnels.
  6. Les mesures incitatives à respecter doivent être construites avec attention. Il faut surveiller étroitement l’incidence de l’information sur les comportements.
  7. Les décideurs doivent porter une attention particulière au système de santé en s’assurant que les mesures de la performance tiennent compte des mécanismes de financement, des structures économiques et du contexte organisationnel.
  8. Les systèmes de mesure de la performance doivent être évalués fréquemment pour déceler les occasions d’amélioration ainsi que les effets défavorables inattendus.
  9. Assurer une gestion efficace du processus politique de la mesure de la performance. Encourager notamment le débat politique sur la santé et s’assurer que les parties prenantes ne détournent pas l’information à leur avantage.

Source du document

Performance Measurement for Health System Improvement: Experiences, Challenges and Prospects. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.