Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #44

Comparaison de la performance des systèmes de santé :
un ordre du jour pour les politiques, l’information et la recherche

Résumé

Cette note de l’Organisation mondiale de la santé demande de produire davantage de comparaisons internationales de la performance des systèmes de santé. Elle en décrit la méthodologie et les domaines clés; elle énumère aussi les avantages de ces travaux pour influencer les politiques et servir de source de données probantes.

Contexte

Ce résumé de politique vise à synthétiser « l’état de l’art » actuel de la comparaison des systèmes de santé, à définir les enjeux méthodologiques et de collecte de données et à explorer l’articulation entre la pratique et les données probantes. Il cherche aussi à souligner les futures priorités de travail concernant la comparaison des performances, le développement des instruments de mesure, la méthodologie analytique et l’évaluation des données probantes sur la performance. Ce document se conclut sur les principaux messages et les futures priorités que les décideurs devraient prendre en compte.

Analyse / résultats

Comparer les domaines clés de la performance :

  • Les mesures de la santé de la population adoptent souvent une perspective très large qui permet d’observer les effets de plusieurs déterminants de la santé au-delà de l’offre de soins de santé. Cette perspective étendue peut être attrayante d’un point de vue politique parce qu’elle attire l’attention sur plusieurs secteurs qui déterminent les résultats en santé. Cependant, elle crée d’importants défis méthodologiques pour examiner l’effet de chaque action sur la santé. Une perspective plus étroite, comme le concept de mortalité évitable, met l’accent sur les mesures plus facilement attribuables aux soins de santé et ajustables immédiatement aux politiques de santé.
  • Tous les indicateurs de santé de la population connaissent un certain nombre de problèmes méthodologiques dont il faut tenir compte pour rendre les comparaisons internationales plus signifiantes. Plusieurs des enjeux les plus importants supposent la disponibilité et la codification des données, en particulier sur les causes de mortalité, difficilement comparables dans le temps et d’un pays à l’autre.
  • Des indicateurs directs de la contribution des services de santé à l’état de santé sont disponibles sous la forme de mesures de qualité des services, comme les taux de mortalité hospitalière standardisés, et de résultats relatifs à des maladies particulières comme les taux de mortalité, les effets secondaires et les complications. Il est beaucoup moins fréquent de mesurer des résultats élargis dans des domaines tels que les incapacités ou la douleur.
  • Bien que les mesures de services de santé offrent certains indicateurs de performance sur les organisations individuelles, la comparaison internationale est compliquée du fait des diverses caractéristiques organisationnelles et des conventions sur les rapports, même après avoir apporté des ajustements en fonction de cas mixtes et de circonstances contextuelles.
  • Même si les indicateurs comparatifs sur les inégalités de santé et l’équité dans l’accès aux soins sont disponibles en Europe et ailleurs, les indicateurs d’équité dérivant de projets existants ou de bases de données peuvent être mal interprétés par les décideurs en raison de la disponibilité et de la comparabilité limitées des données.
  • Plusieurs aspects de la protection financière ont cédé leur place à d’autres indicateurs importants comme l’incidence des dépenses catastrophiques. Cependant, il a été prouvé qu’il est difficile de développer un simple indicateur permettant de mesurer l’étendue complète de la protection financière des gens qui font face à un « choc de santé ». Actuellement, les mesures de l’incidence et de la magnitude des paiements directs pour les soins de santé par les ménages forment la base de la mesure des évaluations de protection financière et des comparaisons des systèmes.
  • Notons encore un manque de clarté quant aux dimensions à inclure dans le domaine de la réceptivité (responsiveness) qui incluent des concepts comme le respect, la confidentialité et l’attention immédiate. Cette incertitude provoque la mesure de divers secteurs en utilisant des outils différents et de poids variable et des indicateurs et des domaines difficiles à synthétiser et à comparer.
  • Les indicateurs d’efficience servent comme mesure synthétique de l’étendue à laquelle les systèmes de santé – sous la forme des dépenses et des autres ressources – sont utilisés intelligemment pour atteindre les objectifs du système de santé. Presque tous les indicateurs d’efficience sont construits comme des ratios d’intrants et d’extrants, offrant une indication de l’étendue à laquelle les ressources ont été gaspillées durant la production.
  • En mesurant l’efficience, un défi fondamental est l’assignation des intrants et des coûts associés aux activités propres au système de santé, souvent liés à des règles comptables arbitraires ou à d’autres assignations sujettes à caution. En principe, les intrants doivent être directement et complètement alignés sur les extrants examinés.

Conclusions

Si elles sont entreprises avec attention, les comparaisons de la performance des systèmes de soins offrent une ressource puissante pour cerner les faiblesses et suggérer des réformes pertinentes. Les progrès accomplis dans ce domaine sont impressionnants, à la fois dans les secteurs pour lesquels des données internationales comparables sont maintenant disponibles et quant au degré d’amélioration de la comparabilité. Cependant, la science des comparaisons internationales est encore en développement. Les décideurs doivent être attentifs aux forces et aux limites des comparaisons des systèmes de santé.

Directions futures

Les conditions clés pour créer des indicateurs comparables qui prennent en compte les besoins des décideurs sont les suivantes : des méthodes appropriées de synthèse d’information complexe, des textes narratifs qui relèvent les enjeux clés et les incertitudes, un diagnostic des causes des variations et une évaluation des conséquences pour l’action politique.

Conséquences, recommandations

Enjeux politiques

  • Les comparaisons internationales de la performance des systèmes de santé peuvent offrir une riche source de données probantes et influencer la politique.
  • Les comparaisons entre pays qui ne sont pas effectuées avec des mesures validées adéquatement ou qui sont interprétées erronément peuvent engendrer des effets politiques négatifs immédiats. Il est donc nécessaire d'être attentif à la sélection des indicateurs, aux méthodologies utilisées et aux interprétations qui en sont faites.

Les leçons des comparaisons internationales

  • Les définitions des indicateurs de performance doivent être clairs et s’inscrire dans un cadre conceptuel également transparent.
  • Les mesures utilisées dans les comparaisons internationales doivent être largement reconnues, acceptées et définies dans des termes sans ambiguïté, et correspondre à la plupart des systèmes de collecte des données.
  • Pour faire des comparaisons signifiantes et comprendre les causes des différences des mesures entre les systèmes, il est généralement nécessaire d’ajuster les variations des circonstances démographiques, sociales, culturelles et économiques des nations.
  • Dans la définition des frontières du système de santé, il est important d’être conscient des bénéfices d’une définition étroite ou étendue.
  • La mesure de la performance évalue à quel point un système de santé atteint ses objectifs. Cependant, les progrès sont très variables dans les techniques de collecte des données sur la performance de santé dans toutes ses dimensions.

Source du document

Health system performance comparison : an agenda for policy, information and research Fichier PDF.