Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #16

Comment les systèmes de santé rendent-ils disponible l’information sur les prestataires de soins ; expérience dans sept pays

Résumé

Ce rapport analyse les systèmes d’information sur la qualité ou la performance des fournisseurs de soins de santé dans sept pays pour orienter les indicateurs de qualité du National Health Service (NHS), en Angleterre. Ces pays sont le Danemark, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Suède et les États-Unis.

Contexte

Le public démontre un intérêt grandissant pour l’information sur la performance des dispensateurs de soins de santé. Cet intérêt de la population serait un moyen d’améliorer la qualité des soins et de promouvoir la transparence et la reddition de comptes. Plusieurs États ont engagé des investissements considérables pour élaborer des systèmes donnant accès à ce type d’information. Pourtant, il n’existe pas d’analyse comparative de ces systèmes. Ce rapport vise à recenser ceux qui ont été instaurés dans sept pays.

Analyse / résultats

Ce rapport souligne que, malgré des contextes politiques différents et des systèmes d’information qui se distinguent quant à la nature et à l’étendue des renseignements recueillis, ces systèmes poursuivent souvent des objectifs similaires, par exemple soutenir les choix des patients, amener les dispensateurs de soins à améliorer la qualité et accroître la transparence. Cependant, ces objectifs ne sont pas toujours ni bien définis ni documentés, et ces systèmes ne s’adressent pas non plus aux mêmes publics. Dans la plupart des pays, plusieurs systèmes d’information coexistent, malgré des objectifs parfois légèrement différents. Ce type de système d’information peut porter sur un aspect particulier de la performance, souvent sur le temps d’attente, parfois, mais rarement, sur des sondages systématiques auprès des patients, y compris les soins reçus et la satisfaction à l’égard des services. Ce rapport souligne aussi que les gouvernements et les dirigeants en santé jouent un rôle clé dans le financement et la mise en oeuvre de ces systèmes d’information.

Malgré l’ampleur et la diversité des systèmes, les données probantes concernant l’efficacité de ces systèmes d’information sont limitées. Des évaluations systématiques sont principalement disponibles concernant les États-Unis qui soulignent que l’information destinée au public peut améliorer la qualité des soins dans certains secteurs. Cependant, l’incidence de chacun des systèmes d’information est difficile à évaluer puisque les efforts en ce sens font généralement partie de plus larges analyses de l’amélioration de la qualité.

Six des sept pays recensés suggèrent que les patients recherchent rarement de l’information sur les dispensateurs de soins, ce qui laisse à penser que les données disponibles ne répondent pas suffisamment aux besoins d’information des patients.
Cependant, notons que ces systèmes peuvent encourager les fournisseurs de soins à améliorer la qualité des services, et ce, même si le public y recourt peu.

Conclusions

Cette étude reflète le besoin de résultats plus systématiques afin d’orienter la conception et l’implantation de systèmes d’information sur la qualité des soins et de s’assurer que ceux-ci mènent à une amélioration de la qualité. Les recommandations qui découlent de cette étude constituent un moyen de soutenir cet effort.

Conséquences, recommandations

Ce rapport cible certains éléments à prendre en compte pour la conception des systèmes d’information.

Définir les objectifs :

Tout d’abord, l’objectif de l’information sur la qualité des services de soins doit être bien défini tout comme le public cible, pour que ce dernier soit en mesure d’y accéder et de l’utiliser.

Inclure les parties prenantes :

La participation des parties prenantes peut accroître l’intérêt de la clientèle pour ces systèmes ainsi que leur utilisation. Le choix de ces acteurs doit être réfléchi et effectué tôt dans le processus de mise en oeuvre.

Mettre en place des mécanismes d’assurance qualité :

Il faut par ailleurs s’assurer de la qualité des données publiées; des mécanismes d’assurance qualité doivent être établis en cette matière.

Adopter des mesures incitatives :

Des mesures incitatives sont susceptibles d’amener les dispensateurs de soins à fournir des données.

Évaluer systématiquement les systèmes d’information :

Mettre en place des mesures rigoureuses pour étudier l’incidence éventuelle de ces systèmes sur les dispensateurs de soins.

Source du document

Comment les systèmes de santé rendent-ils disponible l'information sur les prestataires de soins ; expérience dans sept pays Fichier PDF.