Santé et Services sociaux Québec.
rss
Page précédente Taille du texte

Fiche synthèse #12

Tendances des dépenses nationales de santé, 1975-2010

Résumé

Les dépenses totales de santé devraient atteindre 191,6 G$ au Canada cette année, ce qui représente une hausse estimée à 9,5 G$ ou 5,2 % par rapport à 2009, selon les chiffres publiés récemment par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Il s’agit là d’une augmentation de 216 $ par Canadien, ce qui porte les dépenses totales de santé par habitant à un montant estimé à 5 614 $. Une fois éliminés les effets de l’inflation et de la croissance de la population, on estime que les dépenses de santé par personne augmenteront de 1,4 % en 2010, soit le taux de croissance annuel le plus faible en 13 ans.

Contexte

Le système de santé au Canada est financé par les secteurs public et privé. Le financement du secteur public englobe les paiements des gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et municipaux, des commissions des accidents du travail et autres régimes de sécurité sociale. Le financement du secteur privé est composé principalement des dépenses de santé engagées par les ménages et les compagnies d’assurance privées. L’ICIS assure le suivi des dépenses de santé pour chaque source de financement dans la Base de données sur les dépenses nationales de santé (BDDNS). Cette dernière renferme une série historique de macrostatistiques sur les dépenses de santé par province et territoire. En 1995, la responsabilité des comptes nationaux de la santé, y compris la BDDNS, a été transférée de Santé Canada à l’ICIS. Ce rapport est la quatorzième publication annuelle de l’ICIS sur les tendances des dépenses de santé et présente des renseignements détaillés et actuels sur les dépenses de santé au Canada.

Analyse / résultats

Total des dépenses de santé par source de financement

  •  En 2008, à l’échelle nationale, la source de financement principale des catégories « Hôpitaux » et « Médecins » était le secteur public, tandis que celle des catégories « Médicaments » et « Autres professionnels de la santé » relevait du secteur privé.
  • Depuis 1997, la part du total des dépenses de santé soutenue par le secteur public est demeurée stable à environ 70 %. En 2008, le secteur public a dépensé 121,1 G$ pour les soins de santé, soit 70,5 % du total des dépenses de santé. On estime que ce montant grimpera à 128,6 G$ en 2009 et à 135,1 G$ en 2010, soit une proportion de 70,6 % et de 70,5 %, respectivement, du total des dépenses de santé.

Total des dépenses de santé selon l’affectation des fonds

  • En 2010, on estime que les sommes consacrées aux hôpitaux, qui représentent la catégorie de dépenses de santé la plus importante, devraient croître de 6,2 % par rapport à 2009 et atteindre 55,3 G$, soit 28,9 % du total des dépenses de santé. C’est la première année depuis 2004 que les dépenses hospitalières devraient augmenter plus rapidement que le total des dépenses de santé.
  • En 2010, les sommes consacrées aux médicaments, qui représentent la deuxième catégorie de dépenses la plus importante, ont crû de 4,8 % par rapport à 2009 et atteint 31,1 G$, soit 16,3 % du total des dépenses de santé.
  • Durant la même période, les sommes consacrées aux médecins ont augmenté de 6,9 % et atteint 26,3 G$, soit 13,7 % du total des dépenses de santé. 

Dépenses de santé dans les provinces et territoires

  • Le total des dépenses de santé par habitant varie selon les provinces. En 2010, il est  prévu que les dépenses en soins de santé par habitant de l’Alberta et du Manitoba seront les plus élevées au pays, soit 6 266 $ et 6 249 $ respectivement. Parallèlement, le Québec et la Colombie-Britannique seront les provinces qui dépenseront le moins en soins de santé par habitant, soit 5 096 $ et 5 355 $ respectivement.
  • En 2010, la proportion du total des dépenses de santé en regard du PIB provincial fluctue entre 8,2 % en Alberta et 17,4 % à l’Île-du-Prince-Édouard. Dans les territoires, le rapport entre les dépenses de santé et le PIB territorial donnait 24,2 % pour le Nunavut, 13,8 % pour le Yukon et 7,7 % pour les Territoires du Nord-Ouest. 
  • Comme les années précédentes, les dépenses de santé les plus élevées des gouvernements provinciaux et territoriaux étaient consacrées aux nourrissons et aux personnes âgées. En 2008, dernière année pour laquelle on dispose de données réparties selon le groupe d’âge, les Canadiens de moins de un an ont coûté individuellement environ 8 803 $. Les dépenses moyennes individuelles consacrées aux enfants de un à 14 ans étaient de 1 260 $ et de 2 286 $ pour les personnes de 15 à 64 ans. Comparativement aux autres groupes d’âge, on remarque une hausse beaucoup plus marquée des dépenses consacrées individuellement aux personnes âgées, soit 5 828 $ pour les 65-69 ans, 8 078 $ pour les 70-74 ans, 10 898 $ pour les 75-79 ans et 18 160 $ pour les 80 ans et plus.
  • Selon les prévisions, les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux pour 2010 atteindront 125,0 G$, ce qui représente 65,3 % du total des dépenses de santé au Canada et 94,3 % du total des dépenses de tous les ordres de gouvernement (les deux autres types étant les dépenses fédérales directes [5,0 %] et les dépenses des municipalités [0,7 %]).

Comparaisons à l’échelle internationale

Parmi les 26 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques Je n’arrive pas à enlever cette marque de paragraphe. Cette mise en page m’a donné du mal…(OCDE) dont les systèmes comptables étaient similaires en 2008, la dernière année pour laquelle on dispose de données, les États-Unis figuraient toujours au premier rang quant à leurs dépenses de santé par habitant (7 538 $ US). Le Canada comptait parmi les cinq pays dont les dépenses de santé par habitant étaient les plus élevées. Ses dépenses (4 079 $ US) étaient similaires à celles de plusieurs autres pays membres de l’OCDE, notamment les Pays-Bas (4 063 $ US), l’Autriche (3 970 $ US), l’Allemagne (3 737 $ US) et la France (3 696 $). La Turquie et le Mexique affichaient les dépenses par habitant les moins élevées, soit 767 $ US et 852 $ US respectivement.

Conclusions

Ce rapport de données ne contient pas de conclusion.

Conséquences, recommandations

Ce rapport de données ne contient pas de recommandations.

Source du document

Tendances des dépenses nationales de santé, 1975-2010 Fichier PDF.