FR-CACommuniqués du MSSSDerniers communiqués de la salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociauxhttp://www.msss.gouv.qc.ca/feed/presse.php<![CDATA[Le ministre Gaétan Barrette annonce la reconnaissance du GMF Clinique santé 440]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1413Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, annonce la reconnaissance officielle du GMF Clinique santé 440, en vertu du Programme de financement et de soutien professionnel destiné aux groupes de médecine de famille (GMF). Le ministre en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie de la députée de Fabre, madame Monique Sauvé, et du député de Chomedey, monsieur Guy Ouellette, lors de l’inauguration officielle du Carrefour Santé 440, à Laval.

Les GMF sont des regroupements de médecins de famille qui constituent la porte d’entrée privilégiée pour les soins et services de proximité. Ces médecins travaillent en étroite collaboration avec d'autres professionnels de la santé, notamment des infirmières, des travailleurs sociaux et des pharmaciens. Ils doivent répondre à certaines exigences, notamment en ce qui a trait au nombre d’inscriptions, au taux d’assiduité, aux heures d’ouverture et à l’utilisation d’un dossier médical informatisé.

Citations :

« En 2015, j’ai présenté un tout nouveau programme pour les GMF, encore plus axé sur le patient et sur la collaboration interprofessionnelle en première ligne. Ce programme vise notamment un octroi plus équitable des ressources accordées aux GMF, proportionnelles au nombre de patients desservis, de même qu’une offre de service conséquente. Cela permet entre autres de maximiser l’accessibilité et de bonifier la gamme des services offerts. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Ce modèle d’organisation plait à la fois aux médecins, aux autres professionnels de la santé et aux patients. En misant sur la collaboration et l’interdisciplinarité, il est possible de répondre aux attentes de nos concitoyennes et concitoyens quant aux services de proximité en santé. »

Monique Sauvé, députée de Fabre

« Que ce soit en matière de soins ou de prévention, l’ensemble de notre communauté tire avantage de ce nouveau regroupement. Grâce à l’adoption d’un modèle efficace qui contribue à hausser la qualité et l’accessibilité des soins et des services offerts à la population, les citoyens pourront bénéficier d’un meilleur suivi médical et d’une prise en charge rapide. »

Guy Ouellette, député de Chomedey

« Je suis très fière de constater que notre gouvernement demeure à l’écoute des besoins des gens de la région de Laval. Je tiens donc à remercier toutes les équipes qui ont planifié et préparé ce projet, de même que celles du GMF Clinique santé 440, dont le travail au quotidien favorise le mieux-être des gens de la région. »

Francine Charbonneau, ministre responsable de la région de Laval

Faits saillants :

Profitant des services de 10 médecins, le GMF Clinique santé 440 collabore avec les équipes du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval.

Il offre 68 heures d’ouverture :

  • Lundi au vendredi         8 h à 20 h
  • Samedi et dimanche     9 h à 13 h

Le Québec compte dorénavant 315 GMF, répartis sur l’ensemble du territoire québécois. Rappelons que le gouvernement a donc atteint son objectif, puisqu’il s’était engagé à en avoir 300 d’ici 2018.

Pour plus de détails sur le Programme de financement et de soutien professionnel pour les groupes de médecine de famille (GMF), consulter le http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001527.

]]>
Mon, 16 Oct 2017 5:30:00 -0400
<![CDATA[Des nouveaux locaux afin d’améliorer les services de réadaptation en déficience physique à Trois-Rivières]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1412Afin de répondre davantage aux besoins des personnes utilisatrices de services de réadaptation, l’édifice abritant le service d’aides technique en déficience motrice, situé à Trois-Rivières, a été rénové et agrandi. Les installations permettent ainsi de regrouper, à un même endroit, les différents services d’aides techniques au plus grand bénéfice des usagers et du personnel qui y œuvre. La construction des nouveaux locaux représente un investissement total de 3,6 millions de dollars.

La ministre responsable de la région de la Mauricie, madame Julie Boulet, et le député de Trois-Rivières, monsieur Jean-Denis Girard, ont procédé aujourd’hui, au nom de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, à l’inauguration de ces nouveaux locaux du centre de réadaptation en déficience physique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS).  

Citations :

« Cette initiative démontre bien à quel point nous plaçons les personnes utilisatrices des services de réadaptation au centre de nos préoccupations. Il est de notre devoir de veiller à répondre du mieux que nous pouvons à leurs besoins et ce projet en est la preuve concrète. En réunissant sous un même toit différents services de réadaptation, nous démontrons la volonté de notre gouvernement de doter le réseau de la santé et des services sociaux d’infrastructures mieux adaptées aux besoins de la population. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

 « Je me réjouis de l'aboutissement de ce projet, qui permet d'améliorer l'offre de service de réadaptation en déficience physique dans la région de la Mauricie. Ces nouveaux locaux, plus vastes et mieux équipés, permettront de réunir à un même endroit tous les services destinés à la clientèle, et seront également beaucoup plus accessibles pour les personnes à mobilité réduite. »

Julie Boulet, ministre responsable de la région de la Mauricie

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les personnes qui bénéficient des services d’aides techniques. Je suis fier de la réalisation de ce projet prioritaire, qui vient répondre à leurs attentes et à leurs besoins. Les services en matière de réadaptation, sont ainsi bonifiés dans le meilleur intérêt des utilisateurs tout en améliorant les conditions dans lesquelles le personnel dévoué travaille chaque jour afin d’aider les personnes à conquérir ou reconquérir leur autonomie. »

Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières

Faits saillants :

Rappelons que les services d’aides techniques s’adressent à toutes les personnes (enfants, adolescents, adultes et aînés) ayant des incapacités motrices significatives et persistantes et nécessitant des aides techniques et technologiques.

Les nouvelles installations du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec permettront d’offrir plusieurs services à la clientèle ayant une déficience physique, dont :

  • l'attribution d’aides à la locomotion et à la posture;
  • l’attribution d’aides à la marche;
  • l’attribution d'orthèses et de prothèses préfabriquées ou fabriquées;
  • un programme des aides techniques au contrôle de l'environnement et à la communication;
  • un programme d’attribution d’aides à la vie quotidienne et à la vie domestique;
  • un service d'orthèses plantaires, qui sera d’ailleurs également offert à la population générale qui aura obtenu une prescription d'un médecin omnipraticien ou d’un spécialiste à cet effet.

L’équipe multidisciplinaire du service d’aides techniques est constituée d’ergothérapeutes, de techniciens en orthèses-prothèses, de mécaniciens, d’une orthophoniste, d’une coordonnatrice clinique et du personnel administratif.

]]>
Mon, 16 Oct 2017 10:00:00 -0400
<![CDATA[Conseils d’administration des établissements de santé et services sociaux – Le ministre Gaétan Barrette annonce le renouvellement des mandats de 26 présidentes et présidents]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1411Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, annonce avoir procédé au renouvellement des mandats de plusieurs présidents des conseils d’administration (CA) des établissements de santé et de services sociaux du Québec. Leur mandat est renouvelé jusqu’en septembre 2019, à condition que leur statut de membre indépendant soit maintenu de plein droit.

Le ministre a également procédé à la désignation d'une nouvelle présidente au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS), madame Lucy Rodrigues, pour remplacer monsieur Louis Letellier de Saint-Just.

Citation :

« Les présidents des conseils d’administration des établissements qui voient leur mandat renouvelé aujourd’hui pour une période de deux ans ont tous démontré un leadership notable et une volonté à assurer des soins et des services d’une grande qualité aux usagers de leur établissement. Chacun des présidents possède une expérience, une expertise et des compétences qui sauront être des atouts précieux à la poursuite de leur rôle important au sein des conseils d’administration. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

Rappelons qu’en vertu de l'article 22 de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales, le ministre désigne un président, tous les deux ans, parmi les membres indépendants des conseils d’administration des établissements.

Le ministre peut toutefois désigner une personne plus d'une fois. Une consultation a été menée auprès des présidents quant à leur intérêt à poursuivre leur engagement au sein de leur CA respectif. Le ministre a ainsi procédé au renouvellement des présidents des conseils d’administration jusqu’en septembre 2019.

Le mandat des présidents désignés en septembre 2015 a pris fin le 29 septembre 2017. Toutefois, les mandats de la présidente du CA du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et du Centre hospitalier de l'Université de Montréal et du président du CA du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal viendront à échéance plus tard.

Pour plus de renseignements sur les membres des conseils d’administration des établissements, consultez le www.msss.gouv.qc.ca/reseau/ca/ .

]]>
Fri, 13 Oct 2017 3:00:00 -0400
<![CDATA[Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022 – Plus de services pour mieux soutenir les personnes et les familles touchées par le trouble du spectre de l’autisme dans la région de Laval]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1410En vue d’améliorer les services offerts aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et leur famille, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, et la ministre responsable de la région de Laval, madame Francine Charbonneau, accompagnées de députés de la région, annoncent un investissement récurrent de 1 733 000 $ dans la région de Laval. De plus, un montant additionnel de 682 321 $ est accordé cette année.

Soulignons que ces investissements découlent du Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022 dévoilé le 21 mars dernier. Les 35 actions qui le composent contribueront à réduire les listes d’attente et à rehausser les services offerts. Rappelons que ce plan résulte du premier Forum québécois sur le trouble du spectre de l’autisme, qui s’est tenu les 11 et 12 février 2016. Lors de cet événement, des personnes ayant un TSA, leur famille, des experts et des acteurs du domaine ont eu l’occasion d’échanger et de voter sur les actions à mettre en priorité.

Pour soutenir les mesures annoncées, le Gouvernement du Québec consacrera à l’ensemble de la province un investissement annuel récurrent de 29 M$ ainsi qu’une somme additionnelle de 1,25 M$ qui servira à soutenir la recherche, la formation et la production d’outils d’intervention en lien avec le trouble du spectre de l’autisme. De plus, 11 M$ s’ajoutent également pour la première année du plan d’action afin de réduire les listes d’attente.

Les investissements annoncés permettront notamment :

  • d’augmenter le nombre d’enfants de moins de 5 ans bénéficiant du programme d’intervention comportementale intensive (ICI) et de services en réadaptation (diminution de 45 % de la liste d’attente);
  • d’éliminer la liste d’attente et d’augmenter ainsi le nombre de familles qui reçoivent du soutien pour des services de répit, de dépannage et de gardiennage (près de 700 nouvelles familles en bénéficieront);
  • d’offrir un soutien financier aux organismes communautaires afin de créer de nouvelles places en répit, en dépannage et en gardiennage;

  • d’affecter systématiquement un intervenant pivot aux jeunes enfants dès l’accès aux services : ces intervenants agiront à titre de coordonnateurs des services, soulageant ainsi les parents des démarches y étant associées;
  • et d’assurer une continuité des services à la fin de la scolarisation (21 ans) afin de favoriser l’intégration au travail ou vers d’autres types d’activités.

Citations :

« Par ce plan d’action, nous souhaitons faire une différence dans la vie des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et leur famille, et ce, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte. Nous savons que leur quotidien comporte des défis et nous souhaitons les accompagner dans toutes les étapes importantes de leur vie. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

« Ce plan d’action et les investissements qui en découlent démontrent bien la volonté de notre gouvernement de répondre à l’ensemble des besoins des personnes ayant un TSA ainsi que leur famille, conformément aux préoccupations formulées lors du forum organisé par ma collègue Lucie Charlebois. L’objectif est de tout mettre en œuvre pour que ces personnes, notamment celles de la région de Laval, touchées par le trouble du spectre de l'autisme, puissent bénéficier de ressources supplémentaires nécessaires à leur épanouissement. »

Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles et ministre responsable de la région de Laval

« Nous nous réjouissons que les familles et les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme puissent bénéficier de ce plan d’action. Ce geste démontre l’engagement clair de notre gouvernement pour favoriser l’accès aux soins, réduire les listes d’attente et soutenir les personnes ayant un TSA, au bénéfice de la population de Laval. »

Les députés du caucus de la région de Laval

Le Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022 est disponible à l’adresse suivante : msss.gouv.qc.ca/tsa

]]>
Fri, 13 Oct 2017 10:00:00 -0400
<![CDATA[Le ministre Gaétan Barrette dévoile les plans régionaux d’effectifs médicaux 2018 ]]>http://www.msss.gouv.qc.ca/documentation/salle-de-presse/ficheCommunique.php?id=1409Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a profité de la Journée carrière Québec, organisée par la Fédération des médecins résidents du Québec, pour dévoiler les nouveaux plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour l’année 2018. Les PREM visent à assurer à la population une plus grande équité d’accès aux services médicaux, aussi bien en médecine de famille que dans les autres spécialités.

En médecine de famille, ces plans permettent de répartir l’ajout de médecins entre chacune des régions du Québec et de déterminer une cible de recrutement par sous-territoire afin de les diriger vers les endroits où les besoins sont les plus criants. Pour l’année 2018, on prévoit un ajout de 414 nouveaux médecins de famille, répartis en fonction de l’écart observé dans chaque région entre les besoins et les ressources.

Le ministre a également dévoilé les plans d’effectifs médicaux (PEM) en spécialité. Ce sont plus de 200 nouveaux postes qui s’ajouteront dans les établissements hospitaliers du Québec au cours des trois prochaines années. Ces postes s’ajoutent aux 567 postes déjà disponibles aux PEM pour le recrutement de médecins spécialistes, sans compter les postes qui se libèreront à la suite de départs à la retraite.

Citation :

« Les PREM et les PEM s’inscrivent dans la foulée de nos démarches afin de diminuer l’écart entre les régions et d’améliorer l’accès aux services pour tous les citoyens du Québec, qu’ils vivent dans des villes éloignées ou dans les grands centres urbains. Nous nous sommes engagés à mettre le patient au cœur du réseau. Nous contribuons ainsi à l’atteinte de notre objectif en offrant la possibilité aux médecins de la relève d’entreprendre leur carrière dans les différentes régions du Québec et d’offrir des soins de qualité, que ce soit en médecine familiale ou spécialisée. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

Rappelons que les PREM et les PEM  sont établis sur une base populationnelle en fonction des besoins régionaux. Ils sont établis en collaboration avec les fédérations médicales et les établissements.

Ils peuvent être consultés en ligne au www.msss.gouv.qc.ca/prem.

]]>
Fri, 06 Oct 2017 1:00:00 -0400