Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 15 juillet 2013

Chaleur extrême : la santé publique émet ses recommandations

Alors que plusieurs régions du Québec traversent une période de chaleur extrême, les autorités de santé publique invitent la population à faire preuve de la plus grande prudence. On parle de chaleur extrême lorsque la température maximale atteint  entre 31 et 33 °C le jour et la température minimale entre 16 et 20 °C le soir, pendant trois jours consécutifs. Selon les régions, les températures établies pour la chaleur extrême peuvent varier de quelques degrés.

« La chaleur extrême peut entrainer en autres des symptômes tels que des crampes musculaires, de l’épuisement, de la déshydratation, une température corporelle élevée, l’enflure des mains, des pieds et des chevilles. Des précautions doivent être prises, particulièrement chez les bébés et les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques, de problèmes sévères de santé mentale ou de dépendance à l’alcool et aux drogues, les personnes effectuant un travail physique exigeant à l’extérieur et les personnes qui font de l’exercice intense à l’extérieur », a déclaré le directeur national de santé publique, le docteur Horacio Arruda.

Comme la chaleur extrême peut entraîner une détérioration rapide de l’état de santé, la santé publique recommande de :

  • boire au moins 4 verres d’eau ou de jus par jour ou selon les indications du médecin;
  • passer au moins 2 heures par jour dans un endroit climatisé ou frais (centre commercial, bibliothèque, etc.);
  • prendre au moins une douche ou un bain frais par jour ou rafraîchir la peau plusieurs fois avec une serviette mouillée;
  • réduire les efforts physiques;
  • porter des vêtements légers;
  • donner des nouvelles à une personne de l’entourage.

Le docteur Arruda ajoute que « tout le monde est à risque de ressentir les effets de la chaleur extrême. Il est important de s’hydrater, de se rafraîchir, de se protéger de la chaleur et de contacter ses proches, particulièrement ceux qui sont en perte d’autonomie ou qui vivent seuls dans des milieux non climatisés, pour s’assurer qu’ils se portent bien. »

Rappelons que les établissements de santé et services sociaux ont des plans d’intervention gradués dans ce genre de situation, qui comprend une série d’actions à mettre en place auprès de leur clientèle pour minimiser l’impact de la chaleur. Le ministère et les Agences de santé et des services sociaux suivent la situation de très près.

Pour plus d’information sur les effets de la chaleur sur la santé, la population est invitée à consulter le site Internet du Ministère www.msss.gouv.qc.ca/chaleur, à communiquer avec Info-Santé au 8-1-1 ou encore à se renseigner auprès d’un professionnel de la santé. En cas d’urgence, il faut composer le 9-1-1.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017