Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 18 octobre 2012

Visites d’évaluation des CHSLD : des changements en cours dans une perspective d’approche qualité

Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, a tenu à souligner qu’une révision en profondeur de la démarche des visites d’évaluation dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) est en cours. Cette révision vise notamment le contenu des rapports d’évaluation, les renseignements diffusés sur le site Internet du Ministère, ainsi que sur les différents aspects du suivi réalisé par les agences de la santé et des services sociaux. De plus, le ministre a confirmé l’intensification des visites dans l’ensemble des 424 CHSLD sur une période de 24 mois, de même que l’abandon du 24 heures de préavis et la prise d’un repas avec les résidents des CHSLD visités.

« Ces modifications impliqueront une révision régulière des rapports dans une perspective d’amélioration continue. Cette mise à jour constante tiendra compte de l’amélioration des pratiques et des nouvelles réalités au rythme même où elles se manifestent et cela dans le but d’améliorer la qualité de vie des résidents en CHSLD», a déclaré le ministre Hébert.

« Notre gouvernement souhaite prioriser les soins et les services à domicile pour les aînés et adopter une véritable politique à cet effet, mais c’est d’abord et avant tout leur bien-être à tous, incluant ceux résidant dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), qui reste au cœur de nos préoccupations », a ajouté le docteur Hébert.

Dans le cadre de cette révision, en plus des agences de la santé et des services sociaux, trois regroupements seront consultés, soit le Regroupement provincial des comités des usagers, la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec, de même que le Conseil pour la protection des malades. « Pour les outiller et faire en sorte que leur accompagnement soit le plus profitable possible, une formation sera offerte aux représentants de ces organisations dans les prochaines semaines. Le fait de nous entourer de ces regroupements est aussi un moyen de nous assurer d’une plus grande transparence», a conclu le docteur Hébert.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2014