Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 24 août 2012

Légionellose dans la région de la Capitale-Nationale - Les ministres Yves Bolduc et Lise Thériault font le point

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, et la ministre du Travail, madame Lise Thériault, ont fait le point aujourd’hui sur l’éclosion de cas de légionellose qui a cours actuellement à Québec.

« Je tiens à dire à la population de Québec que nous prenons cette situation très au sérieux et que nous déployons toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de la population. La Direction de la santé publique de la Capitale-Nationale a posé les gestes nécessaires jusqu’à maintenant, par exemple, en collaborant avec les autorités municipales pour inspecter les tours de refroidissement et pour diffuser de l’information préventive à la population », a déclaré le ministre Yves Bolduc.

« Nous ne ferons aucun compromis sur la sécurité de la population, pour nous, c’est tolérance zéro. C’est pourquoi nous avons déjà mis en place un code de sécurité du bâtiment et aujourd’hui j’annonce l’ajout des tours de refroidissement au registre d’entretien déjà prévu, ainsi que le resserrement des normes d’entretien reconnues par la santé publique et la Régie du bâtiment. En cas de manquement à ces obligations, des amendes sévères seront prévues », a ajouté la ministre Lise Thériault.

Rappelons que la légionellose est une infection respiratoire causée par une bactérie (Legionella pneumophila) qui se développe dans l’eau tiède, et en particulier dans les tours de refroidissement des édifices. La bactérie se transmet par de fines gouttelettes d’eau contaminée qui se trouvent dans l’air. L’infection ne se fait pas de personne à personne. En moyenne, on relève chaque année une soixantaine de cas de légionellose au Québec, et des éclosions plus importantes surviennent à l’occasion. Il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire, et chaque cas est étudié pour tenter de déterminer l’origine de la contamination.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2014