Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué de la ministre déléguée aux services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué de la ministre déléguée aux services sociaux

Québec, le 5 juillet 2012

La ministre Vien annonce un investissement de 10 M$ aux CSSS pour le déploiement des programmes d’intervention en négligence

La ministre déléguée aux Services sociaux, madame Dominique Vien, a annoncé aujourd’hui un investissement de 10 millions de dollars pour appuyer le déploiement des programmes d’intervention en négligence auprès des enfants âgés de 0 à 12 ans qui sont victimes de négligence ou à risque de l’être ainsi qu’auprès de leurs parents. Ces programmes sont sous la responsabilité des centres de santé et des services sociaux (CSSS), en collaboration avec les centres jeunesse. Ils nécessitent également la participation de nombreux autres partenaires locaux, tels que les organismes communautaires, les services de garde et les écoles.

« Il est important d’agir le plus tôt possible dans la vie des enfants afin de contrer les effets néfastes de la négligence sur leur développement et leur trajectoire de vie. », a souligné madame Vien. D’année en année, les CSSS rejoignent un nombre toujours plus important de jeunes en difficulté et de familles.

Par des différents types d’intervention, structurés et de longue durée, les programmes d’intervention en négligence visent notamment à développer ou restaurer les habiletés et les compétences liées à l’exercice du rôle parental, à éviter des signalements, à réduire le recours au placement, à favoriser l’intégration des familles en difficulté et à diminuer la transmission intergénérationnelle de la problématique de la négligence. Certaines régions du Québec déploient actuellement ce type de programme, comme le Programme d’aide personnelle, familiale et communautaire.

« Aujourd’hui, nous donnons des moyens à l’ensemble des CSSS pour travailler avec leurs partenaires, créer des équipes d’intervenants spécialisés en négligence qui bénéficieront de formation et de soutien clinique, et pour réaliser les activités afférentes à leur programme respectif. Non seulement elle répond à un besoin reconnu par l’ensemble des acteurs concernés mais nous faisons de la mise en œuvre de ces programmes une priorité, car elle vient bonifier de belle façon les services offerts aux jeunes en difficulté et à leur famille », a ajouté la ministre Vien.

Depuis 2003, le ministère de la Santé et des Services sociaux a ajouté plus de 90 millions de dollars afin de venir en aide aux jeunes en difficulté et à leur famille. À ce montant s’additionnent les 10 millions de dollars qui sont annoncés aujourd’hui, portant l’investissement total à plus de 100 millions de dollars. Rappelons que la négligence est le type de maltraitance le plus fréquemment rapporté au Québec et que les enfants qui y sont exposés ont été désignés par le ministère de la Santé et des Services sociaux comme une clientèle vulnérable nécessitant des programmes d’intervention spécifiques et une priorisation de service. Le déploiement des programmes d’intervention en négligence vient concrétiser une priorité du Plan stratégique 2010-2015 du ministère de la Santé et des Services sociaux, et ce, en parfaite cohérence avec les orientations en matière d’accès, de continuité, de qualité, d’efficacité et d’efficience de son Programme-Services Jeunes en difficulté, et avec la Stratégie d’action jeunesse 2009-2014 du gouvernement du Québec.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2014