Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Sherbrooke, le 4 juin 2012

Un investissement de 4,15 millions de dollars - La ministre Monique Gagnon-Tremblay annonce l’agrandissement du Centre Jean-Patrice-Chiasson

Le Centre Jean-Patrice-Chiasson sera agrandi et réaménagé au coût de 4,15 millions de dollars, afin d’y accueillir les services actuellement offerts à la Maison Saint-Georges. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la députée de Saint-François, ministre des Relations internationales, ministre responsable de la Francophonie et ministre responsable de la région de l’Estrie, madame Monique Gagnon-Tremblay, au nom de la ministre déléguée aux Services sociaux, madame Dominique Vien.

Comme l’a précisé madame Monique Gagnon-Tremblay, « la Maison Saint-Georges, qui a été construite il y a une quarantaine d’années, souffre de plusieurs problèmes de fonctionnalité et de désuétude. L’aménagement des lieux est peu propice au respect de l’intimité des personnes qui y séjournent, généralement pour des périodes de plusieurs mois. L’agrandissement du Centre Jean-Patrice-Chiasson permettra d’y consolider les services dans un environnement clinique et immobilier de bien meilleure qualité ».

L’agrandissement prévu a une portée d’environ 1 800 mètres carrés, sur deux étages. Le projet est financé conjointement par l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie et par le Centre Jean-Patrice-Chiasson / Maison Saint-Georges, à même leurs enveloppes de rénovations fonctionnelles et de maintien d’actifs. Les travaux devraient se poursuivre jusqu’au printemps 2013.

« En plus de permettre des améliorations significatives sous l’angle matériel, cette initiative aura des retombées positives sur l’offre de service de l’établissement. En effet, elle favorisera une meilleure intégration, une meilleure coordination et un meilleur arrimage des services, notamment pour les personnes qui présentent simultanément des problèmes de dépendance et de santé mentale », a pour sa part commenté la ministre déléguée aux Services sociaux, madame Dominique Vien.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017