Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 3 mai 2017

Taux d’encadrement dans le réseau - Contrairement à ce qu’affirme François Legault, il y a une réduction marquée du nombre de cadres

En affirmant ceci : « Allez vous promener sur les étages dans les grands hôpitaux de Montréal, vous allez voir qu'il y autant de monde qu'il y en avait dans les bureaux. Le problème, en santé entre autres, c'est le ratio qui est disproportionné. Il y a à peu près comme 2 personnes dans les bureaux pour 3 qui travaillent auprès des patients » lors de son entrevue à l’émission Cartes sur table du 15 février dernier, le chef de la deuxième opposition et député de L’Assomption, M. François Legault, véhiculait encore une fois une fausse information. En effet, dans la foulée de la Loi modifiant l’organisation de l’administration et de la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales, adoptée en février 2015, le taux d’encadrement dans le réseau de la santé et des services sociaux a nettement diminué depuis 2014-2015. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, a confirmé cette nouvelle alors qu’étaient étudiés en commission parlementaire les crédits de son ministère.

Citation

« J’avais fixé une cible de diminution de 1 300 postes d’encadrement dans notre réseau public. La présentation du projet de loi 10, qui a permis l’abolition des agences régionales et la réduction du nombre d’établissements, a donné une impulsion supplémentaire dans l’atteinte de cette cible. Non seulement cela a-t-il été fait dès 2015-2016, mais la cible est maintenant largement dépassée, puisque nous observons actuellement une diminution de 2 049 postes de cadre en équivalent temps complet, et ce, en trois ans. Nous avions dit que nous réduirions la bureaucratie de 10 % en 4 ans pour nous permettre de réinvestir dans les soins. Nous l’avons réduit de 18 % en 3 ans, ce qui nous a permis de réinvestir davantage et plus tôt. Il y a vingt ans, confrontés au défi des finances publiques en mauvais état, le Parti Québécois a choisi de fermer des hôpitaux. Au PLQ, nous avons fermé des bureaux. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants

En équivalent en temps complet, le nombre de cadres du réseau de la santé et des services sociaux était de 11 139 en 2013-2014, de 10 688 en 2014-2015, de 9 687 en 2015-2016 et de 9 090 en 2016-2017.

Le taux d’encadrement s’est amélioré progressivement au cours des dernières années, passant de 17,9 à 22,3 salariés par cadre entre 2013-2014 et 2016-2017. À titre comparatif, la Colombie-Britannique avait un taux d’encadrement de 10,2 en 2011-2012.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017