Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Sherbrooke, le 31 mars 2017

Un nouvel outil diagnostique et de traitement du cancer à Sherbrooke

Dans la foulée des efforts pour doter le réseau de la santé et des services sociaux des meilleurs outils possible pour soutenir la lutte contre le cancer, le gouvernement du Québec a octroyé un financement de 150 000 $ afin de permettre l’accès, pour un bassin plus large de population, à une nouvelle technologie qui permettra d’offrir un examen diagnostique plus précis et plus rapide pour détecter les tumeurs neuro-endocrines.

Le député de Sherbrooke et ministre responsable de la région de l’Estrie, monsieur Luc Fortin, a procédé à cette annonce aujourd’hui, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette.

Cette nouvelle technologie, le radionucléide Octréotrate (Dota-tate), est produite au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS), et offre de multiples avantages par rapport aux autres technologies utilisées au Canada. Il s’agit d’un neurotraceur qui permet de détecter des lésions encore plus petites, et dont l’examen peut être complété en moins de deux heures, avec une faible exposition au rayonnement. Ce traceur, fabriqué à l’aide d’un générateur localisé au CRCHUS, a une demi-vie de seulement 68 minutes, et doit donc être injecté au patient moins d’une heure suivant sa production. C’est pourquoi les patients du reste du Québec se rendront à Sherbrooke pour subir cet examen. La contribution financière apportée par le gouvernement permettra d’avoir accès à cette nouvelle technologie.

Citations :

« Le soutien de notre gouvernement à cette initiative découle de notre volonté de consolider la lutte contre le cancer par tous les moyens possibles. Notre plus grand atout est de favoriser une détection précoce des cas de cancers, et à cet égard, il faut investir dans le développement et soutenir des équipes comme celles du CRCHUS. Celles-ci contribuent à bonifier les services et les soins offerts en cancérologie, au bénéfice de l’ensemble des Québécoises et des Québécois. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Je suis très fier de cette nouvelle technologie déployée à Sherbrooke par des équipes dévouées à la recherche et au mieux-être des citoyens. L’Hôpital de Fleurimont, qui sera la seule à offrir ce service au Canada, pourra ainsi offrir de meilleurs soins à la population, tout en contribuant au rayonnement de notre région. Cela représente un gain réel pour nous tous, tant sur le plan de l’efficacité des traitements que sur celui de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer et leur famille. »

Luc Fortin, député de Sherbrooke et ministre responsable de la région de l’Estrie

Faits saillants :

Ce nouveau type d’examen se fera en remplacement de l’Octréoscan. Il s’effectue en une seule fois en 25 minutes, comparativement à des séances d’imagerie d’une heure étalées sur deux ou trois jours. Il sera par ailleurs disponible tous les jours, avec 24 heures de préavis.

La capacité actuelle du Centre d’imagerie du CIUSSS de l’Estrie, qui s’élève à 120 examens par année, pourra voir son débit augmenter, et ce, sans impact sur le coût de l’examen.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017