Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 13 janvier 2017

Mise au point sur les frais accessoires en pharmacie

Le ministère de la Santé et des Services sociaux souhaite rectifier certaines informations concernant l’impact de l’abolition des frais accessoires pour les pharmacies du Québec.

Contrairement à ce qui a été véhiculé dans certains médias, la vaccination pourra continuer à être offerte en pharmacie. Comme le pharmacien n’est pas un professionnel habilité à vacciner et que les vaccins ne sont pas couverts par le régime général d’assurance médicaments, des frais peuvent alors être facturés. Ainsi, comme cela se faisait déjà, les personnes pourront acheter leur vaccin dans les pharmacies et, si elles le désirent, le recevoir sur place, par le biais d’une infirmière moyennant certains frais.

Pour leur part, les suivis qui sont effectués en pharmacie pour l’anticoagulothérapie pourront aussi continuer à se donner en pharmacie. Toutefois, les pharmaciens ne pourront dorénavant plus facturer de frais accessoires aux patients. Des montants leur sont attribués pour couvrir les frais associés à ce service, comme convenu dans le cadre de négociations. En outre, les bandelettes utilisées pour ce type de suivi seront inscrites à la prochaine Liste de médicaments couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), qui sera publiée en février 2017. Elles seront donc couvertes selon les paramètres de contribution du régime général d’assurance médicaments.

Notons que dans l’optique d’assurer un meilleur accès aux soins et services de la santé, la Loi modifiant la Loi sur la pharmacie (Loi no 41) permet aux pharmaciens d’exercer de nouvelles activités professionnelles couvertes par l’intermédiaire du régime général d’assurance médicaments. Il n’y a eu aucune modification apportée à la loi depuis son entrée en vigueur en juin 2015, contrairement à ce que certains médias ont rapporté.

Aussi, rappelons que c’est le 26 janvier prochain que doit entrer en vigueur le Règlement abolissant les frais accessoires liés à la dispensation des services assurés et régissant les frais de transport des échantillons biologiques. Celui-ci vise à faire en sorte que les services assurés par la RAMQ ne fassent pas l’objet d’une facturation supplémentaire au patient.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017