Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministre de la Santé et des Services sociaux

Gatineau, le 6 septembre 2016

Un autre engagement tenu : une faculté de médecine en Outaouais

Afin de faciliter le recrutement et la rétention des médecins dans la région de l'Outaouais et ainsi améliorer l'accès aux soins, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, la ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, ainsi que les députés du caucus de la région ont annoncé aujourd’hui l’implantation d’une faculté de médecine à Gatineau grâce à un partenariat entre l’Université McGill et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.  

« En 2014, lors de la campagne électorale, nous nous étions engagés à redonner aux Québécoises et aux Québécois les moyens de bâtir le Québec du 21e siècle. Pour y parvenir, notre plan a toujours été de redresser les finances publiques et d’offrir un environnement stable et prévisible aux entrepreneurs pour accélérer la croissance économique du Québec et nous donner les moyens d’améliorer les services et les soins offerts aux patients, en plus de fournir aux élèves et aux étudiants de toutes les régions du Québec des milieux d’apprentissage plus stimulants qui favoriseront leur réussite. Maintenant, nous avons la marge de manœuvre nécessaire pour soutenir des projets tels que l’implantation d’une faculté de médecine en Outaouais sans hypothéquer l’avenir de nos enfants », a déclaré le premier ministre.

Cette démarche vise, entre autres, les objectifs suivants :

  • offrir une formation médicale prédoctorale complète dans la région;
  • doubler la capacité d’accueil du GMF-UMF de Gatineau;
  • faciliter le recrutement médical pour combler les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM);
  • combler les besoins de la région en termes de médecins de famille et améliorer l’inscription de la population à leurs services qui est de 68,7 % au 31 mars 2016;
  • augmenter les capacités d’accueil dans les différentes spécialités de base afin de favoriser ultimement l’installation de spécialistes dans la région.

Concrètement, la faculté de médecine délocalisée propose d’accueillir à Gatineau une cohorte de 24 étudiants en 1re et 2e année du programme de l’Université McGill, de même que de doubler la capacité d’accueil pour les externes de 3e année (présentement à 12, la cohorte passerait à 24). Pour cette dernière cohorte, tous les stages d’externat de 4e année seraient offerts directement à Gatineau.

« Actuellement, les médecins finissants et les étudiants et résidents sont moins exposés à la région de l’Outaouais, et peu de nouveaux médecins s’y installent pour pratiquer. Nous souhaitons changer la donne. Il est bien connu que parmi les différentes stratégies de recrutement tentées à travers le monde, la plus gagnante est celle dont la formation est disponible le plus tôt et le plus longtemps possible dans la communauté ciblée. La formation locale des médecins contribuera donc à favoriser le recrutement et la rétention dans le domaine de la santé. Nous devrions donc voir une amélioration progressive à ce chapitre », a déclaré le ministre Gaétan Barrette.

« Je me réjouis de cette initiative, rendue possible entre autres grâce à un nouveau partenariat entre l’Université McGill et l’Université du Québec en Outaouais. L’annonce d’aujourd’hui sera un levier important pour le déploiement d’une offre bonifiée de programmes dans le domaine de la santé en enseignement supérieur. C’est une chance à saisir pour les étudiants de la région de l’Outaouais qui veulent se doter de la meilleure formation possible, avec les plus hauts standards de qualité », a soutenu la ministre Hélène David.

« Je suis très heureuse de cette alliance entre l’Université McGill et le CISSS de l’Outaouais et de l’appui que notre gouvernement. Non seulement elle offrira une option de plus pour les gens désirant entreprendre ou poursuivre des études universitaires de médecine dans la région, mais elle permettra à la population de l’Outaouais d’avoir un accès accru à des médecins de famille et spécialisés », a affirmé la ministre Stéphanie Vallée.

« Cette annonce concrétise un engagement de notre gouvernement lors de la dernière élection. Nos jeunes ainsi que plusieurs étudiants en provenance des autres régions bénéficieront d'un lieu d'enseignement supérieur à la hauteur de leurs attentes et d'un environnement où il fait bon vivre. Cette faculté satellite saura contribuer non seulement à la formation, mais à la rétention de nos futurs médecins. L'annonce d'aujourd'hui répond directement à nos deux priorités : la santé et l'éducation », de conclure les députés du caucus de l'Outaouais, Marc Carrière du comté de Chapleau, André Fortin du comté de Pontiac, Alexandre Iracà du comté de Papineau et Maryse Gaudreault du comté de Hull.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a autorisé le CISSS de l’Outaouais à procéder à l’élaboration d’un programme fonctionnel pour le projet. Cette étape vise à compléter les analyses qui permettront de mieux définir la portée du projet et à établir précisément son coût, que ce soit en matière de fonctionnement ou d’immobilisation. Des travaux d’agrandissement sont à prévoir sur deux étages au-dessus de la nouvelle urgence de l'hôpital de Gatineau. Le besoin de superficie supplémentaire estimé dans le cadre de l’étude d’avant-projet est de l’ordre de 3 000 m2. Le Gouvernement du Québec financera ce projet au moyen de son Plan québécois des infrastructures (PQI).

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017