Logo MSSS
Bandeau du site

Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Accueil > Documentation > Salle de presse > Liste des communiqués > Communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Québec, le 29 juin 2016

Le ministère de la Santé et des Services sociaux rappelle aux voyageurs quelques conseils de prévention contre le virus Zika

Le ministère de la Santé et des Services sociaux rappelle à la population l’importance de se protéger lorsqu’elle effectue des voyages dans les pays touchés par le virus Zika.

« La propagation du virus Zika est une préoccupation de santé publique de portée internationale, et plusieurs pays sont touchés étant donné qu’il peut entraîner des malformations chez les bébés (microcéphalie) et des complications neurologiques chez les personnes infectées. Avec l’arrivée de l’été, beaucoup de gens voyagent. Il importe donc d’agir de façon appropriée en s’informant et en prenant les mesures préventives adéquates. J’invite les voyageuses et voyageurs à s’informer sur les mesures pour éviter de contracter ce virus pendant le voyage et au retour », a fait valoir le directeur national de santé publique, le docteur Horacio Arruda.

Le virus Zika est principalement transmis par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut être transmis par une femme enceinte infectée à son bébé et transmis par voie sexuelle d’un homme à son ou sa partenaire. La meilleure façon de s’en protéger est de prévenir les piqûres de moustiques en utilisant un insectifuge, en portant des vêtements protecteurs (de préférence longs), et de s’assurer que des moustiquaires soient installées aux portes et aux fenêtres des pièces où les gens séjournent. Il faut également prendre les précautions nécessaires pour éviter la transmission sexuelle. Rappelons toutefois que la très forte majorité des personnes infectées par ce virus ne développe pas de symptômes, et qu’elle guérit sans traitement.

Les femmes enceintes et celles désirant le devenir à court terme devraient reporter leur projet de voyage dans les pays où le virus est présent. Si le voyage ne peut être évité, des mesures strictes de prévention personnelle devraient être suivies. Il est recommandé aux hommes ayant voyagé dans une zone de transmission du virus Zika d’attendre six mois après leur retour avant d’avoir des relations sexuelles non protégées et de porter le condom lors de relations sexuelles avec une femme enceinte et ce, pendant toute la grossesse. Les femmes qui planifient une grossesse devraient attendre au moins deux mois après leur retour.

Notons que le moustique qui transmet le virus Zika est répandu dans le monde, mais il n’est pas présent au Québec, ni dans le reste du Canada. Pour obtenir davantage d’information sur le sujet, la population est invitée à visiter le Portail santé mieux-être au sante.gouv.qc.ca.

Retour à la liste des communiqués

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017